L’aviation israélienne participera à son premier exercice en Grande-Bretagne
Rechercher

L’aviation israélienne participera à son premier exercice en Grande-Bretagne

Les pilotes israéliens voleront aux côtés de ceux de la Royal Air Force lors de l'exercice Cobra Warrior en septembre

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des F-35 israéliens lors du vol de démonstration au dessus de la plage de Tel Aviv, le 2 mai 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Des F-35 israéliens lors du vol de démonstration au dessus de la plage de Tel Aviv, le 2 mai 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Israël a été invité à prendre part à un exercice militaire aérien en Grande-Bretagne plus tard cet année. Ce sera le premier exercice de ce genre à réunir les deux pays, a annoncé l’armée britannique jeudi.

Intitulé Cobra Warrior, l’exercice est prévu pour le mois de septembre, et c’est la première fois que l’armée de l’air de Tshal et la Royal Air Force s’entraîneront ouvertement ensemble.

« L’armée de l’air israélienne participera à l’exercice Cobra Warrior en septembre 2019 », a annoncé un porte-parole du ministère de la Défense britannique, confirmant des informations parues dans les médias juifs en Grande-Bretagne.

L’armée israélienne a refusé de s’exprimer sur sa participation à l’exercice.

Cobra Warrior, autrefois appelé Combined Qualified Weapons Instructor Exercise, est l’exercice ultime avant que les pilotes et les navigateurs n’obtiennent leur certification en tant qu’instructeur d’armes qualifié, ce qui leur confère le statut d’expert dans le domaine.

L’Allemagne a pris part à l’exercice Cobra Warrior en septembre 2017.

Organisé près du Lincolnshire, l’exercice est censé simuler des scénarios du monde réel auxquels les pilotes auraient à se confronter.

La Royal Air Force et l’armée de l’air israélienne collaborent depuis longtemps, mais toujours discrètement.

Ils sont, par exemple, parmi les rares armées de l’air dans le monde à piloter des chasseurs furtifs F-35, et partagent donc leurs connaissances techniques et leurs expériences.

Les pilotes de la Royal Air Force ont pris part à l’exercice israélien international Blue Flag en 2017, mais en tant que spectateurs, et non pas aux commandes de leurs avions. L’aviation israélienne pourrait participer à part entière à l’exercice Blue Flag de 2020. Ce serait alors la première fois que des pilotes de la Royal Air Force volent ouvertement dans l’espace aérien israélien, à exceptionnelle des vols de la Royal Air Force qui sont utilisés pas les dignitaires britanniques en visite en Israël.

L’armée israélienne, et spécifiquement l’armée de l’air, est un outil indispensable dans l’approfondissement des relations entre Israël et la communauté internationale.

L’armée de l’air parle régulièrement de « diplomatie aérienne ».

Dans le cadre des exercices militaires, les pilotes israéliens sont en mesure de faire ce que ne peuvent pas faire des politiciens ou des diplomates israéliens. L’armée de l’air, par exemple, a participé à des exercices aériens avec les Emirats arabes unis et le Pakistan, deux pays qui ne reconnaissent pas officiellement l’Etat d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...