Rechercher

Le Beitar Jérusalem va être racheté par un homme d’affaires français

L'actuel propriétaire, Moshe Hogeg, a été mis en examen pour des affaires de fraude, de proxénétisme et de crimes sexuels

Les fans Beitar Jérusalem au stade Teddy, le 29 janvier 2012. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Les fans Beitar Jérusalem au stade Teddy, le 29 janvier 2012. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le Beitar Jérusalem va être vendu à un homme d’affaires français, Stéphane Melloul, a annoncé jeudi le club de football israélien.

« Le Beitar Jerusalem est heureux d’annoncer que l’homme d’affaires juif français Stéphane Melloul a signé un accord de principe pour l’achat du club à son propriétaire actuel Moshe Hogeg », écrit le club dans un communiqué.

Le Beitar, qui a remporté six fois le championnat israélien, traverse une crise financière et sportive, pointant à la 11e place du championnat (sur 14) avec seulement 16 points en 17 matches.

M. Melloul s’est engagé à reprendre toutes les dettes du club, précise le communiqué.

Moshe Hogeg au Teddy Stadium à Jérusalem, le 17 février 2020 (Flash90)

L’actuel propriétaire, Moshe Hogeg, avait annoncé en septembre 2021 son intention de se retirer du club. Il a été arrêté par la police puis mis en examen peu de temps après dans des affaires de fraude, de proxénétisme et de crimes sexuels.

Le Beitar de Jérusalem est connu pour les violences anti-Arabes de certains de ses supporters, qui conspuent régulièrement les joueurs arabes des équipes adverses et profèrent des insultes contre le prophète Mahomet.

La direction du club a pris ses distances ces dernières années avec le groupe de supporters « La Familia » et s’est employé à changer son image, recevant en 2017 un prix pour sa lutte contre le racisme des mains du président israélien Reuven Rivlin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...