Le camp Clinton se concentre sur les juifs de Floride avant une primaire cruciale
Rechercher

Le camp Clinton se concentre sur les juifs de Floride avant une primaire cruciale

La campagne se mobilise sur les électeurs juifs de l’état, qui devrait jouer un rôle central dans l’élection de mardi alors que la favorite démocrate cherche à sceller la nomination

La candidate à l'investiture démocrate Hillary Clinton intervenant lors de la Convention du New Hampshire du parti démocrate au Centre Verizon Wireless de Manchester, le 19 septembre 2015. (Crédit : Scott Eisen/Getty Images/AFP)
La candidate à l'investiture démocrate Hillary Clinton intervenant lors de la Convention du New Hampshire du parti démocrate au Centre Verizon Wireless de Manchester, le 19 septembre 2015. (Crédit : Scott Eisen/Getty Images/AFP)

WASHINGTON – Le projet de la favorite démocrate Hillary Clinton de rebondir après une défaite qui l’a faite chanceler dans le Michigan comprend une intense compagne auprès de la grande communauté juive de Floride, alors que les électeurs de cinq états sont appelés à voter pour des primaires cruciales pour déterminer son avenir politique.

Des poids-lourds de l’équipe Clinton ont passé les derniers jours à faire campagne auprès des juifs de Floride, un groupe démographique crucial à la fois pour les primaires et pour l’élection générale.

Plus d’un demi-million de juifs vivent dans la métropole floridienne du sud, qui intègre les villes de Miami et Fort Lauderdale, – autrement dit une région qui se classe à la sixième place dans le monde parmi les zones métropolitaines pour ce qui concerne la taille de sa population juive.

La Floride est l’un des états pivots les plus importants dans l’élection générale et c’est là où George W. Bush a remporté de justesse sa victoire en 2000, partiellement grâce aux fameux bulletins de vote qui ont mené à un énorme soutien en faveur de Patrick Buchanan dans la ville de Palm Beach, essentiellement juive.

Le campus de la fédération juive du compté de Palm Beach sud. (Crédit : Facebook via JTA)
Le campus de la fédération juive du compté de Palm Beach sud. (Crédit : Facebook via JTA)

« La Floride maintenant est critique, » a déclaré le représentant Steve Israel. « Ce n’est pas simplement un état important pour la primaire démocrate. C’est un état pivot dans l’élection présidentielle, donc avoir un terrain ici et développer des infrastructures constituent des atouts [qui vont] au-delà [du scrutin] de mardi. »

Israel, qui a été jusqu’en 2015 président du comité pour la compagne démocrate pour le Congrès, représente un district pivot de New York, mais a passé les journées précédant la primaire à faire campagne en Floride. Lundi, il s’est adressé aux étudiants juifs de l’université Florida Atlantic.

Israel a déclaré qu’il n’avait pas fait campagne dans les autres états qui votent mardi – même l’Ohio, l’Illinois, et le Missouri, qui ont pourtant eux aussi des communautés juives importantes.

« L’essentiel est que les électeurs juifs américains sont une étape essentielle dans le chemin vers la présidence, a-t-il ajouté. [La Floride] est l’une des étapes les plus importantes sur le chemin à cause de l’activisme de la communauté. L’état a un fort taux de participation et d’implication de la communauté dans la politique et les élections. »

Le candidat à l'investiture démocrate Bernie Sanders prends la parole lors d'un rassemblement à Dearborn, Michigan, le 7 mars 2016 (Crédit : AFP / Geoff Robins)
Le candidat à l’investiture démocrate Bernie Sanders prends la parole lors d’un rassemblement à Dearborn, Michigan, le 7 mars 2016 (Crédit : AFP / Geoff Robins)

Il y a 219 délégués à conquérir dans la primaire démocrate de la Floride. Parce que les délégués démocrates sont attribués proportionnellement plutôt que sur un format où le vainqueur emporte tout, il n’est pas simplement important pour le camp Clinton de gagner, mais de battre son opposant, le sénateur Bernie Sanders, par le plus grand écart possible.

« La communauté juive de Floride est incroyablement importante dans la primaire et sera aussi importante dans l’élection générale, » a déclaré le représentant démocrate au Congrès pour Boca Raton, Ted Deutech, un autre substitut de Clinton.

Deutch, qui a fait campagne pour Clinton auprès des communautés juives du sud de la Floride, a noté que la participation juive locale excède celle de la population générale.

Dans la dernière élection présidentielle, le taux de participation général était d’environ 55 %, alors qu’il dépassait 80 % parmi les juifs.

Deutch a dit que cet écart était encore plus prononcé pendant les primaires.

« En conséquence, la communauté juive de Floride va jouer un rôle important en décidant d’abord qui sera le candidat démocrate, et quand nous serons en novembre, la communauté juive va avoir un rôle dans la décision du plus grand état pivot d’Amérique pour décider qui sera le président des Etats-Unis. »

Deutch pense que la plupart des votes iront à Clinton, affirmant qu’il était « confiant que la secrétaire Clinton recevrait une large majorité du vote de la communauté juive ici. »

Une partie des raisons est que, a déclaré le représentant Lois Frankel qui – comme Deutch – est un membre juif de la délégation de la Floride au Congrès, beaucoup d’électeurs floridiens sont des retraités de New York qui connaissent Clinton en tant que sénatrice pendant deux mandats dans cet état.

Au-delà de leurs inquiétudes concernant la sécurité d’Israël et l’antisémitisme aux Etats-Unis et à l’étranger, Frankel a dit que les démocrates juifs de Floride étaient concentrés sur les mêmes sujets que les autres démocrates, y compris l’économie, l’emploi, et la viabilité à long terme de la sécurité sociale et de Medicare – des sujets cruciaux dans un état pourvu d’une importante population à la retraite.

Deutch a déclaré que son travail de proximité au nom de Clinton était basé sur la répétition de ce qu’elle a déjà réussi.

« Ce que je fais est principalement de rappeler ses positions aux gens, a expliqué Deutch. Dans la communauté juive, leur rappeler ses positions sur le renforcement de la relation israélo-américaine et être là pour l’Etat d’Israël, et sur les sujets intérieurs, leur rappeler à quel point il y a des enjeux dans cette élection et pourquoi elle est si bien qualifiée pour succéder au président Obama. »

US Secretary of State Hillary Clinton addresses the press with Prime Minister Benjamin Netanyahu in Jerusalem, November 20, 2012 (photo credit: Avi Ohayon/ GPO/Flash90)
Hillary Clinton, alors secrétaire d’Etat, pendant une conférence de presse commune avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 20 novembre 2012. (Crédit: Avi Ohayon/ GPO/Flash90)

Deutch a déclaré que bien qu’il ait rencontré des démocrates juifs qui « appréciaient » la candeur du concurrent démocrate Bernie Sanders dans les discussions sur son identité juive pendant un débat national télévisé, le judaïsme de Sanders n’a pas été un facteur susceptible de changer véritablement la donne au détriment de Clinton.

« Les gens sont immédiatement revenus à combien ils sont excités [à l’idée] qu’une candidate femme, fortement pro-Israël, a une chance de faire l’histoire cette année, a-t-il déclaré. Les gens peuvent certainement être fiers qu’il y ait un candidat juif à la présidence qui a obtenu des délégués et qui a mené une campagne incroyable. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...