Le Cap-Vert dit qu’il ne votera plus contre Israël à l’ONU
Rechercher

Le Cap-Vert dit qu’il ne votera plus contre Israël à l’ONU

La promesse de Praia intervient deux mois après que Netanyahu a rencontré Jorge Carlos Fonseca, le président de ce petit archipel d’Afrique de l’Ouest

Drapeau du Cap-Vert (Crédit : domaine public)
Drapeau du Cap-Vert (Crédit : domaine public)

Le Cap-Vert a déclaré qu’il ne votera plus contre Israël aux Nations unies, a annoncé le Bureau du Premier ministre mercredi.

La décision de cette minuscule nation et archipel, situé au large des côtes d’Afrique de l’ouest, intervient deux mois après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré le président du Cap-Vert Jorge Carlos Fonseca lors d’un sommet à Monrovia, au Liberia.

« Je me félicite de la décision du président du Cap-Vert. C’est le résultat d’un activité diplomatique intense entre Israël et l’Afrique », a déclaré Netanyahu dans un communiqué publié mercredi soir.

Les instructions données par Fonseca à son ambassadeur des Nations unies restent indéterminées. Le Cap-Vert n’a pas fait savoir s’il s’opposera ou s’abstiendra sur les résolutions liées à Israël, ou s’il a décidé que sa nation se tiendra, à partir de maintenant, aux côtés d’Israël sur n’importe quelle résolution quel que soit le contenu.

Le Cap-Vert, un pays à majorité chrétienne, a environ 525 000 habitants.

Netanyahu a déclaré que l’activité diplomatique en Afrique était l’un des objectifs principaux de politique étrangère, dans l’espoir de rompre la majorité anti-Israël dans des organisations internationales comme les Nations Unies.

Au cours des 14 derniers mois, il a visité le continent à deux reprises et prévoit actuellement de participer à un sommet majeur entre l’Afrique et Israël au Togo en octobre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...