Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Le chef de la diplomatie iranienne par intérim au Liban pour coordonner le conflit avec Israël

Bagheri Kani a rencontré Abdallah Bou Habib, et a fait l'éloge des "relations étroites" entre les deux pays

Le ministre intérimaire des Affaires étrangères du Liban, Abdallah Bou Habib (R), rencontre le ministre intérimaire des Affaires étrangères de l'Iran, Ali Bagheri, à Beyrouth, le 3 juin 2024. (Crédit : ANWAR AMRO / AFP)
Le ministre intérimaire des Affaires étrangères du Liban, Abdallah Bou Habib (R), rencontre le ministre intérimaire des Affaires étrangères de l'Iran, Ali Bagheri, à Beyrouth, le 3 juin 2024. (Crédit : ANWAR AMRO / AFP)

L’agence de presse iranienne IRNA a rapporté lundi qu’Ali Bagheri Kani se rendra au Liban puis en Syrie « pour rencontrer les responsables des deux pays ainsi que les responsables du front de résistance afin de discuter des moyens de contrer (Israël) ».

L’Iran soutient un certain nombre de factions armées dans la région, dont le groupe terroriste chiite libanais Hezbollah est largement considéré comme le plus puissant.

Le prédécesseur de Bagheri Kani, Hossein Amir-Abdollahian, un partisan de la ligne dure proche du Corps des gardiens de la révolution, le bras armé du régime, est mort dans un accident d’hélicoptère le 19 mai dans une zone montagneuse près de la frontière iranienne avec l’Azerbaïdjan, en même temps que le président iranien Ebrahim Raissi et une délégation d’autres responsables.

Bagheri Kani a rencontré son homologue libanais, Abdallah Bou Habib, et a fait l’éloge des « relations étroites » entre les deux pays. Il a estimé auprès des journalistes que « la résistance est la base de la stabilité dans la région ».

« Nous avons convenu que tous les pays de la région, en particulier les pays islamiques, devraient adopter un mouvement commun pour contrer l’agression israélienne et protéger le peuple palestinien, en particulier à Rafah », a-t-il déclaré.

Bou Habib a déclaré que le Liban, pour sa part, veut éviter une guerre plus large et cherche des « solutions durables qui rétablissent le calme et la stabilité dans le sud du Liban ».

A LIRE : Un Libanais sur trois vit dans la pauvreté – Banque Mondiale

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.