Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Un Libanais sur trois vit dans la pauvreté – Banque Mondiale

L'effondrement économique est largement imputé à la mauvaise gestion, la corruption, la négligence et l'inertie d'une classe dirigeante en place depuis des dizaines d’années

Illustration : Une colline brûlée par un incendie de forêt près de la ville de Kobayat, dans la région du Akkar au Liban, le 1er septembre 2023. (Crédit : Anwar Amro/AFP)
Illustration : Une colline brûlée par un incendie de forêt près de la ville de Kobayat, dans la région du Akkar au Liban, le 1er septembre 2023. (Crédit : Anwar Amro/AFP)

Un Libanais sur trois vit dans la pauvreté et les inégalités s’aggravent, dans un pays secoué par une profonde crise économique depuis 2019, a indiqué la Banque mondiale dans un rapport rendu public jeudi.

« La pauvreté au Liban a plus que triplé au cours de la dernière décennie », indique le texte soulignant qu’un Libanais sur trois était « en situation de pauvreté en 2022 ».

L’étude couvre environ 60 % de la population, excluant des parties du sud et de l’est du pays, frontalières d’Israël et de la Syrie respectivement.

L’écart s’est creusé entre Beyrouth et les zones reculées, notamment le nord du Liban où le taux de pauvreté atteint 70 % dans la région du Akkar.

La crise « a contraint les ménages à […] réduire leur consommation alimentaire et leurs dépenses non alimentaires, ainsi que leurs dépenses de santé, ce qui risque d’avoir de graves conséquences à long-terme », avertit la Banque mondiale.

Jean-Christophe Carret, directeur de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient, a souligné lors d’une conférence de presse présentant le rapport « la nécessité impérieuse […] d’étendre la couverture et l’ampleur des programmes d’aide sociale ».

L’effondrement économique est imputé par une grande partie de la population à la mauvaise gestion, la corruption, la négligence et l’inertie d’une classe dirigeante en place depuis des décennies.

Le Liban est également plongé dans une crise politique en raison de l’incapacité de ses dirigeants à s’entendre, une impasse qui paralyse les institutions et empêche depuis novembre 2022 l’élection d’un président de la république.

Les autorités disent que la crise économique est aggravée par la présence de près de deux millions de réfugiés syriens ayant fui la guerre civile dans leur pays, soit le plus important ratio par habitant au monde.

« Les ménages syriens ont été durement touchés par la crise », a déclaré la Banque mondiale, selon laquelle près de neuf Syriens sur dix au Liban vivent sous le seuil de pauvreté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.