Le chef de la société de limousines, impliquée dans un accident, était du FBI
Rechercher

Le chef de la société de limousines, impliquée dans un accident, était du FBI

Shahed Hussain a participé à une opération d'infiltration qui a permis de déjouer deux attentats contre des synagogues

L'emblème du FBI au J. Edgar Hoover Building. Illustration. (Crédit : Cliff/CC BY 2.0/Flickr)
L'emblème du FBI au J. Edgar Hoover Building. Illustration. (Crédit : Cliff/CC BY 2.0/Flickr)

Le propriétaire musulman d’une entreprise de location de limousines impliquée dans l’accident qui a fait 20 morts à New York, a aidé à déjouer des attaques terroristes contre deux synagogues alors qu’il travaillait comme agent infiltré pour le FBI.

Shahed Hussain, un immigrant pakistanais qui vit dans la région d’Albany propriétaire de la société Prestige Limousine, est devenu agent infiltré pour le FBI après qu’il a plaidé coupable de fraude fédérale pour avoir aidé une personne à obtenir illégalement un permis de conduire.

Samedi, l’une des limousines de sa société ne s’est pas arrêtée à un stop à Schoharie. Les 18 passagers de la limousine ainsi que deux passagers d’un autre véhicule ont été tués.

La limousine n’a pas réussi le contrôle technique portant sur les freins, les suspensions et le châssis le mois dernier. Par ailleurs, le chauffeur n’était pas titulaire d’un permis qui l’autorisait à conduire un véhicule commercial, selon le New York Times. La voiture n’était également pas supposée transporter autant de passagers.

Dans le cadre d’une opération d’infiltration du FBI à la mosquée de Newburgh dans la banlieue nord de New York, Hussain qui se faisait passer pour un riche représentant d’une organisation terroriste palestinienne, a permis d’arrêter quatre hommes impliqués dans des projets d’attaques de synagogues.

Ces individus prévoyaient d’abattre des avions militaires. Le rôle de Hussain dans l’affaire Newburgh a fait l’objet d’un documentaire diffusé sur la chaîne américaine HBO.

Lee Kindlon, avocat de Hussain et de sa société, a déclaré au New York Times que Hussain est au Pakistan depuis quelque temps pour des raisons de santé, mais que son client est disposé à revenir aux Etats-Unis si les enquêtes sur la limousine se poursuivent.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...