Le conseil municipal d’une ville canadienne veut garder sa « Swastika Trail »
Rechercher

Le conseil municipal d’une ville canadienne veut garder sa « Swastika Trail »

Le canton de Puslinch a décidé de ne pas retirer le nom controversé d'une route privée, malgré les protestations du Bnai Brith Canada

Le panneau de la rue 'Swastika Trail' accroché à  Puslinch Township, au Canada. (Capture d'écran/ YouTube via JTA)
Le panneau de la rue 'Swastika Trail' accroché à Puslinch Township, au Canada. (Capture d'écran/ YouTube via JTA)

Le Bnai Brith Canada poursuit ses efforts pour renommer une rue appelée Swastika Trail, affirmant que la décision d’un conseil local de conserver le nom était fondée sur un « processus de vote injuste et biaisé mené par les résidents de la rue elle-même ».

En décembre, le Puslinch Township Council de l’Ontario a voté par quatre voix contre une contre le changement du nom de la route privée. Deux mois plus tôt, l’association de quartier a voté pour conserver le nom, certains résidents disant que le nom faisait référence à un ancien symbole religieux, et non à l’insigne nazi.

La rue a été nommée dans les années 1920.

Le B’nai Brith a récemment lancé une demande de révision judiciaire du vote du conseil au nom d’autres résidents locaux. La demande affirme que le processus de vote de la Bayview Cottagers Association était « truffé de préjugés ».

« Il n’y a pas de place pour une rue portant le nom d’un symbole de haine antisémite dans le Canada moderne, et les irrégularités précédant le vote du Puslinch Council sur cette question doivent être corrigées », a déclaré Michael Mostyn, chef de la direction du Bnai Brith Canada, dans une déclaration publiée mercredi.

Une ville du nord de l’Ontario s’appelle Swastika en l’honneur d’une mine d’or locale qui utilisait le symbole comme porte-bonheur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...