Rechercher

Le conseiller du roi du Maroc, André Azoulay, décoré en Israël

La plus haute décoration civile a été remise à ce personnage incontournable des relations entre Rabat et Jérusalem

Le conseiller du roi du Maroc, André Azoulay, décoré de la médaille d’honneur présidentielle par le Président de l’État d’Israël, Isaac Herzog, le 6 septembre. (Autorisation)
Le conseiller du roi du Maroc, André Azoulay, décoré de la médaille d’honneur présidentielle par le Président de l’État d’Israël, Isaac Herzog, le 6 septembre. (Autorisation)

André Azoulay, grand conseiller du roi Mohammed VI, a reçu le 6 septembre dernier la médaille d’honneur présidentielle en Israël en présence d’une centaine d’invités.

André Azoulay, de nationalité française, est né au Maroc en 1941 dans une famille berbère juive. Après une longue carrière dans la finance, il devient en 1999 le conseiller du roi Hassan II puis de son fils et successeur, Mohammed VI. Son nom est familier en France puisqu’André Azoulay n’est autre que le père de l’ancienne ministre de la Culture française Audrey Azoulay (2016-2017), actuelle directrice-générale de l’UNESCO en 2017.

André Azoulay est aussi le président de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh, une fondation dédiée au dialogue entre les cultures et basée à Alexandrie en Égypte. André Azoulay oscille donc entre le Maroc, la France mais aussi l’Égypte et d’autres pays du Moyen-Orient, atout qui fera de lui un conseiller d’autant plus apprécié par le Maroc mais aussi par Israël.

En effet, André Azoulay a joué un rôle particulièrement important dans les relations établies entre Israël et le Maroc. Depuis les Accords d’Abraham de 2020, les relations diplomatiques se sont normalisées entre Israël et le Maroc mais aussi entre Israël et les Émirats Arabes Unis, le Bahreïn et le Soudan. Un rapprochement largement facilité par André Azoulay.

Pour le remercier des actions réalisées en faveur d’Israël, une cérémonie a été organisée à la résidence présidentielle à Jérusalem afin de lui remettre la plus haute décoration civile du pays. Créée en 2012 par Shimon Peres, cette médaille n’a pour l’instant été remise qu’à 29 personnalités dont Henry Kissinger, Bill Clinton, Barack Obama, Joe Biden ou encore Angela Merkel.

Accompagné des Maires de Tétouan et d’Essaouira, Mustapha El Bakkouri et Tarik Ottmani, André Azoulay s’est réjoui de cette distinction. « Cette récompense constitue une source de grand espoir et immense fierté pour mon pays, le Maroc, et pour la civilisation marocaine, et l’exception marocaine qui est célébrée aujourd’hui et qui continue d’incarner avec force les valeurs de paix et de coexistence », a-t-il déclaré à l’Agence Maghreb Arabe Presse.

Qualifié « d’homme de paix et de dialogue » par le président Isaac Herzog pour avoir promu « les liens de communication et de rapprochement entre les cultures, les civilisations et les religions et la compréhension entre les peuples, mais aussi entre Israéliens et Palestiniens ».

Le président du Sénat marocain Enaam Mayara était censé visiter la Knesset ce même jour, marquant la première visite d’un dirigeant marocain, et l’une des visites les plus importantes d’un politicien musulman étranger. Mais en raison d’une hospitalisation en Jordanie, Mayara a été contraint d’annuler sa visite.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.