Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Le couple Netanyahu au Waldorf Astoria pendant la rénovation du domicile familial

Une modernisation du système de sécurité est en cours à l'appartement privé du Premier ministre, où il vit avec son épouse pendant les travaux à sa résidence officielle, rue Balfour

L'entrée de l'hôtel Waldor Astoria. (Autorisation)
L'entrée de l'hôtel Waldor Astoria. (Autorisation)

La famille Netanyahu se serait installée dans un hôtel (très) luxueux de Jérusalem pendant les travaux effectués sur le système de sécurité qui ont été entrepris dans l’habitation familiale – où elle vit depuis que la résidence officielle du Premier ministre, rue Balfour, est en cours de rénovation.

Selon des informations transmises par le quotidien Haaretz et par la Douzième chaîne, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse, Sara, séjournent en ce moment à l’hôtel Waldorf Astoria, situé à proximité du complexe de la résidence officielle du chef de gouvernement.

Lundi matin, un journaliste du Times of Israel a vu des ouvriers en train de casser le trottoir aux abords de l’appartement que possède la famille Netanyahu, rue Azza (Gaza), dans la capitale – il se trouve, lui aussi, à quelques minutes de la rue Balfour. Le couple y a majoritairement vécu depuis que Netanyahu a repris le poste de Premier ministre, à la fin de l’année dernière.

Selon la Douzième chaîne, la présence de Netanyahu dans l’hôtel a nécessité la mobilisation de plus d’un étage tout entier de manière à pouvoir accommoder ses équipes de sécurité et son personnel. Il devrait y rester pendant une semaine.

Il est probable que le taux d’occupation de l’hôtel se révèle être particulièrement élevé pendant le mois d’août, qui est le pic de la saison touristique dans le pays. Selon le site internet de l’établissement – qui a ouvert ses portes en 2014 – un séjour d’une semaine dans la « suite ambassadeur » coûte la modique somme de 91 392 shekels.

Le bureau du Premier ministre a fait savoir à Haaretz, dans un communiqué, que « sur instruction des responsables de la sécurité et au vu du renforcement des menaces contre le Premier ministre Netanyahu, des mesures de sécurité sont prises à proximité de son appartement de Jérusalem – des mesures qui nécessitent qu’il reste quelques jours hors de son appartement ».

Vue de l’appartement de la famille Netanyahu, rue Azza à Jérusalem, le 14 juin 2023. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel)

Les dignitaires étrangers en visite dans le pays privilégient l’hôtel King David, un établissement huppé mais beaucoup plus ancien qui a mis en place des mesures de sécurité strictes pour permettre de tels séjours.

Au début de l’année, Netanyahu avait demandé à la commission des Finances de la Knesset de reconnaître le domicile familial, rue Azza, comme résidence officielle du Premier ministre pendant les travaux de rénovation entrepris rue Balfour. Ces travaux devraient encore durer au moins deux ans, selon le bureau du Premier ministre.

La commission avait, par le vote, approuvé sa demande d’allouer des fonds publics qui serviraient à couvrir les frais de logement dans les deux résidences privées de Netanyahu. Elle avait aussi voté en faveur de l’augmentation du budget prévu pour d’autres dépenses du couple – entre autres, les vêtements, l’embauche de personnel, les voyages à l’étranger de l’épouse du chef du gouvernement, Sara ; les dépenses liées aux conférences et autres événements d’État.

Une approbation qui englobait à la fois l’appartement de la rue Azza et le domicile familial situé dans la ville côtière de Césarée.

Lors d’un débat sur le sujet, au mois de février,le directeur-général du bureau du Premier ministre, Yossi Sheli, avait noté que l’État était tenu de fournir au Premier ministre une résidence officielle et que la décision des Netanyahu de résider dans la maison de la rue Gaza coûterait à l’État autant que toute autre résidence alternative désignée comme officielle.

Des passants rue Smolenskin, dans la section interdite aux voitures qui mène à la rue Balfour, le 24 décembre 2021. (Crédit : David Horovitz / Times of Israel)

Sheli avait déclaré que la requête demandait à l’État de financer les dépenses des deux résidences jusqu’en 2026, en partant de l’hypothèse que d’ici là, « il y aura une nouvelle résidence [rue Balfour] et que nous reviendrons à la procédure normale ».

La Douzième chaîne a fait savoir, lundi, que l’une des raisons justifiant les travaux de rénovation dans l’appartement de la rue Azza était que le chantier de la rue Balfour durait plus longtemps que prévu et que l’appartement n’était en conséquence plus considéré comme une résidence temporaire.

Les travaux – nécessaires depuis longtemps – et la modernisation des systèmes de sécurité qui ont été entrepris à la résidence de la rue Balfour avaient commencé quand Netanyahu avait quitté son poste, au mois de juillet 2021.

En raison des travaux en cours à la résidence officielle, Bennett avait passé la plupart de son mandat à vivre dans sa maison de Raanana – à la consternation de ses voisins – tandis que Lapid était resté dans un petit appartement dans l’enceinte de la résidence du Premier ministre.

Au début de l’année, Haaretz avait annoncé que le bureau du Premier ministre estimaient que les travaux en cours à la résidence de la rue Balfour coûteraient entre 80 millions et cent millions de shekels, et qu’ils pourraient encore durer de nombreuses années.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.