Le Fatah supplie Abbas d’annuler les élections, le Hamas donné gagnant en Cisjordanie
Rechercher

Le Fatah supplie Abbas d’annuler les élections, le Hamas donné gagnant en Cisjordanie

Des fonctionnaires estiment que la victoire du groupe terroriste mettra un terme au parti du président. Israël craint que l'AP soit discréditée par un échec aux élections

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas rencontre le président soudanais (non visible sur la photo) à son arrivée à l'aéroport de Khartoum, le 19 juillet 2016. (Crédit : AFP/Ashraf Shazly)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas rencontre le président soudanais (non visible sur la photo) à son arrivée à l'aéroport de Khartoum, le 19 juillet 2016. (Crédit : AFP/Ashraf Shazly)

Des fonctionnaires au sein du Fatah, parti du président de l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, ont demandé l’annulation des élections municipales prévues en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, craignant que le Hamas, groupe terroriste djihadiste rival, ne remporte une victoire écrasante.

Le vote du 8 octobre annonce des enjeux énormes pour le Fatah et le Hamas. Le Fatah, mouvement qui détient le pouvoir en Cisjordanie, avec Abbas aux commandes, où il dirige l’Autorité Palestinienne. Le Hamas contrôle la bande de Gaza, depuis qu’il a évincé le Fatah lors d’un coup d’État meurtrier en 2007. Un an plus tôt, lors des élections législatives palestiniennes, le Hamas avait remporté 74 des 132 sièges, et le Fatah seulement 45.

La Deuxième chaîne de télévision israélienne rapporte que les principaux fonctionnaires du Fatah envisagent une victoire du Hamas en Cisjordanie, et que cela signerait l’arrêt de mort du Fatah.

La chaîne a également indiqué que les membres des forces de sécurité de l’AP tentent d’intimider certains candidats du Hamas en Cisjordanie. Les listes des candidats devraient être closes dans les prochains jours.

Israël s’inquiète que le Hamas ramasse toutes les voix en Cisjordanie et compromette ainsi la légitimité de l’AP.

Plus tôt cette semaine, des responsables proches d’Abbas ont accusé Israël d’être en faveur d’une victoire pour le Hamas. le Premier ministre Benyamin Netanyahu et le ministre de la Défense Avigdor Liberman « sont convaincus que nous allons perdre et donc ils veulent ces élections. Ils veulent une victoire du Hamas, car cela prouvera leurs allégations selon lesquelles il n’y a pas d’interlocuteur du côté palestinien », ont-ils déclaré au Times of Israel.

En dépit de la victoire potentielle du Hamas, et de la menace émise par le Hamas à boycotter ces élections, à cause des arrestations de certains de ses membres, l’Autorité palestinienne a assuré qu’elle n’avait pas l’intention d’annuler ni de reporter le vote.

« Le Fatah a une chance raisonnable de gagner. La décision de se rendre aux urnes a resserré les rangs, et nous travaillons intensément pour éviter toute division ou conflits internes », ont fait savoir des responsables.

Les sources du Fatah ont souligné, avec surprise, que même les politiciens, alliés de Mohammad Dahlane, rival de longue date d’Abbas, ont manifesté leur intention de garder un front uni, afin d’augmenter les chances de vaincre le Hamas.

Selon les sondages d’opinion et les experts politiques, le Hamas, qui jouit d’une côte de popularité inhabituelle en Cisjordanie, et qui maintient une assise importante dans la bande de Gaza, est attendu au tournant. On s’attend à des progrès significatifs lors des élections municipales à venir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...