Rechercher

Le FN a demandé le retrait d’une exposition sur le Vél’ d’Hiv’ et la Shoah

Dans le bureau de vote de la mairie de Ploaren, près de Vannes, une exposition sur le Vél' d'Hiv' et la Shoah a été retirée sur demande du Front National

La mairie de Ploaren (Crédit: capture d'écran/Francetvinfo)
La mairie de Ploaren (Crédit: capture d'écran/Francetvinfo)

Étrange histoire. Dans le bureau de vote de la mairie de Ploaren, près de Vannes, une exposition sur le Vél’ d’Hiv’ et la Shoah a été retirée sur demande du Front National (FN). Raison invoquée : l’exposition contreviendrait à la « neutralité politique » du lieu. Et la mairie a accepté.

Prêtée par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (Onacvg) du Morbihan, cette exposition était intitulée « Désobéir pour sauver, des policiers et des gendarmes français Justes parmi les nations ». Elle rendait hommage à ces fonctionnaires et militaires qui « ont, pour la première fois dans leur carrière, renoncé à l’obéissance que leur imposait leur fonction » et ont notamment « refusé de livrer des juifs à la déportation », souligne un document de présentation de l’Onacvg.

A Ploeren, l’exposition était présentée dans un hall de l’espace culturel de la commune, lequel abritait aussi des bureaux de vote. Mais ce hall était « situé en dehors » de ces bureaux, a précisé un communiqué du maire transmis mercredi à l’AFP.

Bertrand Iragne, secrétaire départemental FN du Morbihan a expliqué à Ouest-France que « des médias ont véhiculé l’idée que nous étions d’anciens nationalistes, de nouveaux nazis… On a donc demandé de retirer les panneaux car les électeurs pouvaient se poser des questions avant d’aller aux bureaux de vote situés dans le même bâtiment. D’ailleurs, certains d’entre eux s’en sont émus et nous ont alertés. »

L’exposition intitulée « Désobéir pour sauver » rend hommage aux policiers et aux gendarmes français qui ont permis de sauver des Juifs durant l’occupation. Cinquante-quatre d’entre eux ont, à ce titre, été reconnus « Justes parmi les Nations ».

Le maire PS de Loaren a expliqué pourquoi il avait acceptée, malgré tout, cette demande: « Objectivement, je ne voyais pas en quoi cette exposition pouvait influer sur le vote des Ploerinois. De plus, à la veille de la commémoration du 8 mai 1945, qui, au travers de la victoire des Alliés, consacre la victoire de la démocratie, des valeurs universelles de la liberté humaine. Pour ne pas créer d’incident inutile, j’ai retiré l’expo qui a été remise à la fermeture des bureaux de vote. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...