Le fondateur de Zaka griffé par une lionne en Afrique
Rechercher

Le fondateur de Zaka griffé par une lionne en Afrique

Yehuda Meshi-Zahav s'en est tiré grâce à un vaccin contre le tétanos

Bibi, une lionne de Marsh Pride, dans une capture d'écran d'un programme sur la faune de la BBC. Les Lions étaient autrefois des animaux communs au Moyen-Orient, mais ils ont vu leur nombre se réduire au fil du temps (Crédit : Capture d'écran YouTube / BBC Wildlife)
Bibi, une lionne de Marsh Pride, dans une capture d'écran d'un programme sur la faune de la BBC. Les Lions étaient autrefois des animaux communs au Moyen-Orient, mais ils ont vu leur nombre se réduire au fil du temps (Crédit : Capture d'écran YouTube / BBC Wildlife)

Yehuda Meshi-Zahav, le président et le fondateur de l’organisation de service d’urgence volontaire ZAKA, a été griffé par une lionne alors qu’il était en Afrique du Sud mercredi.

Malgré le coup de patte, Meshi-Zahav a déclaré qu’il n’a pas eu besoin de traitement médical en plus du vaccin contre le tétanos.

Le fondateur de ZAKA, avec d’autres membres de son équipe, était en Afrique pour s’entraîner et pour bâtir la cohésion entre les équipes. Il a profité d’un jour de congé pour faire un safari et voir de près les gros félins.

Meshi-Zahav marchait avec deux lionnes, leur caressant le dos, quand l’une des lionnes s’est soudainement retournée et lui a sauté dessus, le griffant et en le poussant sur sol. Il a été sauvé d’une autre blessure par les gardes de parc et un ami qui a filmé l’incident.

Il a déclaré au micro de Hadashot (ancienne Deuxième chaîne) qu’il avait reçu des instructions des gardes du parc avant d’interagir avec les félins, et qu’il avait avec lui un bâton, qui selon le personnel, était censé empêcher les lions d’attaquer.

En tombant, il s’est accroché au bâton d’une main, tout en essayant d’empêcher sa kippa de tomber de l’autre main, selon les images filmées par son ami.

Dans une série de tweets, Meshi-Zahav a plaisanté en assurant que le félin essayait seulement de le serrer dans ses bras. Il a également noté qu’il était en train de chanter une chanson juive au sujet des lions, et qu’apparemment la lionne n’a pas apprécié son chant. (« N’ayez pas peur, Israël, car n’êtes-vous pas un lionceau ? », les paroles de la chanson « Al tirah Yisrael » de Moshe Hillel.)

« Sur une note plus sérieuse, je vais bien », a tweeté Meshi-Zahav. « J’ai juste eu un vaccin contre le tétanos et je continue à plaisanter avec mes médecins. Merci pour votre sollicitude 🙂 »

Un utilisateur de Twitter a plaisanté en disant qu’il devrait désormais s’appeler Yehuda Mufasa Meshi-Zahav.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...