Rechercher

Le Forum pour le Climat de Herzog planche sur des idées à soumettre à la COP27

L'organe lancé avant la COP26 à Glasgow l'année dernière comprend 180 leaders de tous les secteurs de la société ; pour Herzog, la "coopération est essentielle"

Le président Isaac Herzog et son épouse Michal (à sa droite) posent avec les membres du President's Climate Forum sur le climat, à la résidence du président à Jérusalem, le 17 mai 2022. Dov Khenin est troisième à partir de la droite, tandis que Zohar Berman est deuxième à partir de la gauche. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)
Le président Isaac Herzog et son épouse Michal (à sa droite) posent avec les membres du President's Climate Forum sur le climat, à la résidence du président à Jérusalem, le 17 mai 2022. Dov Khenin est troisième à partir de la droite, tandis que Zohar Berman est deuxième à partir de la gauche. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)

Le Forum présidentiel pour le Climat, lancé en novembre, a amorcé l’identification de solutions à la crise climatique qui pourraient être présentées lors de la COP27, qui se tiendra en novembre prochain à Sharm el Sheikh, en Égypte.

« Nous sommes en train de développer les germes de solutions et de nouvelles idées », a déclaré le président Isaac Herzog, dont la mère, Aura Herzog, était la fondatrice du Council for a Beautiful Israel en 1968 – la première organisation écolo en Israël.

Appelant tout le monde à mettre de côté ses différences, Herzog, qui s’exprimait depuis la résidente présidentielle mardi, a déclaré qu’il était primordial de faire montre « de la créativité, de la beauté, du caractère unique et de la détermination qui nous caractérisent en tant qu’individus et en tant que société ».

Si les problèmes diplomatiques font la Une des journaux, les questions relatives au changement climatique favorisent le dialogue entre les pays de la région et ont été au cœur de ses visites en Jordanie, en Grèce, à Chypre, en Turquie, aux Émirats arabes unis, en Égypte et à Bahreïn, où « elles intéressent tout le monde », a-t-il déclaré.

Selon Dov Khenin, président du Forum composé de 180 membres, ancien membre de la Knesset et militant écologiste chevronné, les principes à la base de cette initiative sont les suivants : sortir des sentiers battus, encourager les changements de politique pour faire progresser la technologie, assurer la coopération et prouver aux Israéliens que des modes de vie plus durables leur seront bénéfiques.

Zohar Berman, directeur du Forum, a indiqué que huit groupes ont été créés en février. Ils sont axés sur l’énergie et l’industrie ; l’espace urbain ; l’alimentation, l’agriculture et la nature ; une économie verte ; l’éducation, la culture et l’esprit ; la réduction de la consommation et des déchets ; la coopération régionale et la sécurité ; ainsi que la santé, le bien-être et les populations vulnérables.

Chaque groupe rassemble plusieurs dizaines de personnes issus du monde politique, universitaire, des affaires, des organisations à but non lucratif, des forces de sécurité et des organisations écologistes.

En avril, le forum s’est réuni pour une conférence de printemps, au cours de laquelle dix initiatives potentielles ont été présentées pour être discutées, a indiqué M. Berman.

Celles-ci vont de l’établissement du premier micro-réseau d’énergie renouvelable d’Israël dans le sud du pays à la création d’espaces urbains plus agréables et durables en remplaçant les routes par des voies piétonnes et en réhabilitant les milieux humides, en passant par un amendement de la loi sur les sociétés pour y intégrer la protection de l’environnement, l’aide à l’approvisionnement en énergie solaire des Palestiniens vivant dans la zone C de la Cisjordanie (sur laquelle Israël maintient un contrôle civil) et le développement du dialogue sur les questions environnementales dans les communautés juives religieuses et ultra-orthodoxes.

Le président Isaac Herzog s’adresse au Forum du président sur le climat, à la résidence du président à Jérusalem, le 17 mai 2022 (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO).

La journée de mardi, qui comprenait des allocutions vidéo de l’envoyé américain pour le climat John Kerry et du Premier ministre Naftali Bennett, s’est terminée avec deux lycéennes, Nika Berdichesvsky et Lia Saidian, toutes deux âgées de 17 ans qui représentaient l’organisation Youth for Climate.

Lia Saidian a déclaré qu’elle était active au sein de Youth for Climate depuis trois ans, mais qu’elle avait le sentiment que « la situation ne s’améliorait pas ».

« J’ai rencontré plusieurs membres de la Knesset et des ministres pour essayer de les faire agir… De nombreux élus ont tendance à nier l’importance de la crise climatique et nous considèrent comme des enfants privilégiés qui cherchent à attirer l’attention », a-t-elle poursuivi.

Herzog a créé ce forum afin de tirer parti du soft power qu’offre le poste de président pour faire avancer les initiatives en faveur du climat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...