Le gardien des lieux catholiques en Terre sainte réclame la protection d’Alep
Rechercher

Le gardien des lieux catholiques en Terre sainte réclame la protection d’Alep

La Syrie fait partie de la custodie de Terre sainte, avec entre autres Israël, les Territoires palestiniens, le Liban et la Jordanie

Des habitants devant un immeuble touché par une attaque aérienne de l'armée syrienne, le 29 janvier 2014 à Alep (Crédit : AFP/Mohammed Al-Khatieb)
Des habitants devant un immeuble touché par une attaque aérienne de l'armée syrienne, le 29 janvier 2014 à Alep (Crédit : AFP/Mohammed Al-Khatieb)

Le gardien des lieux catholiques en Terre sainte et le supérieur des Franciscains du monde entier ont appelé mardi à la création d’une zone protégée par la communauté internationale à Alep, ville martyre de Syrie.

Les Syriens, en particulier à Alep, endurent des « souffrances indicibles », disent le custode de Terre sainte, frère Francesco Patton, gardien des lieux saints de la province religieuse (y compris la Syrie), et le ministre général des Franciscains, frère Michael Perry, dans un communiqué.

Ils réclament la création d’autres zones protégées en Syrie, dans ce communiqué publié sur les sites internet de la custodie et de l’ordre.

Ces zones, inspirées de conflits antérieurs et permettant aux populations de vivre en sécurité et de recevoir de l’aide humanitaire, seraient sous le contrôle de gardiens de la paix de l’ONU, eux-mêmes placés sous mandat du Conseil de sécurité des Nations unies, « avec la coopération totale des différentes parties prenantes à la guerre », disent-ils dans ce communiqué publié le jour de la Saint-François pour les catholiques.

« Nous pressons aussi les pays du monde entier d’accueillir le plus généreusement possible les réfugiés syriens », disent-ils.

Alep, ville stratégique du nord de la Syrie, est soumise à une violente offensive sur ses quartiers est contrôlés par les rebelles et à des bombardements massifs de la part du régime de Bachar al-Assad et de son allié russe.

La Syrie fait partie de la custodie de Terre sainte, avec Israël, les Territoires palestiniens, le Liban, la Syrie, Chypre, la Jordanie, Rhodes en Grèce et le monastère de Mouski au Caire. Le custode est le gardien des lieux saints au nom de l’Eglise catholique conformément à une tradition qui remonte à 1219, à l’époque des croisades.

La charge de custode est décernée par le pape lui-même à un Franciscain.

Les Franciscains, présents au Proche-Orient depuis le 13e siècle, sont installés en Syrie depuis plus de quatre siècles. Quatorze religieux secondés par plusieurs congrégations féminines y tiennent neuf maisons religieuses, selon la custodie.

A Alep même, les Franciscains comptent deux couvents et quatre religieux, selon la custodie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...