Rechercher

Le gouvernement va accélérer l’indemnisation des dégâts causés par les roquettes

Les autorités vont approuver un dispositif visant à mettre en place un plan pour aider les biens et les entreprises touchés par le nouveau cycle de violences

Une frappe de roquette dans la ville méridionale d'Ashkelon après un tir de barrage lancé vers Israël par un groupe terroriste de Gaza, le 6 août 2022. (Yonatan Sindel/Flash90)
Une frappe de roquette dans la ville méridionale d'Ashkelon après un tir de barrage lancé vers Israël par un groupe terroriste de Gaza, le 6 août 2022. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le gouvernement a ouvert une procédure permettant aux personnes dont les biens ont été endommagés lors du dernier conflit avec la bande de Gaza et aux entreprises lésées par cette nouvelle flambée de violence de demander une indemnisation.

Les demandes d’indemnisation pour les dommages causés par l’opération Aube peuvent désormais être déposées sur le site de l’Autorité fiscale israélienne.

Malgré les quelque 1 100 roquettes tirées par les terroristes du Jihad islamique palestinien depuis la bande de Gaza depuis le début des violences vendredi, les dommages aux bâtiments ont été limités, en grande partie, grâce au système de défense du Dôme de fer, qui intercepte les roquettes se dirigeant vers des zones habitées.

En vertu d’une législation datant de 1961, l’État d’Israël s’est engagé à indemniser ses citoyens pour les dommages directs et indirects causés par des actes d’hostilité ou des opérations de guerre. Le processus peut toutefois prendre un certain temps et les versements peuvent être limités.

Le Premier ministre Yair Lapid et le ministre des Finances Avigdor Liberman ont déclaré que le gouvernement s’efforcerait de traiter les demandes d’indemnisation aussi rapidement que possible.

La Knesset devra approuver un tel dispositif, mais il est très peu probable qu’il y ait des dissensions.

Des chefs d’entreprise du centre et du sud du pays ont déjà fait état d’une diminution de la clientèle et d’une baisse des revenus au cours des jours qui ont suivi le début de l’opération.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...