Le Guatemala annonce le transfert de son ambassade en Israël à Jérusalem
Rechercher

Le Guatemala annonce le transfert de son ambassade en Israël à Jérusalem

"Malgré le fait que n'ayons été que neuf dans le monde, nous avons la totale certitude et conviction que c'était la bonne voie", a déclaré Jimmy Morales à propos du vote à l'ONU

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le président du Guatemala, Jimmy Morales, dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 29 novembre 2011. (Crédit : Haim Zack/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le président du Guatemala, Jimmy Morales, dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 29 novembre 2011. (Crédit : Haim Zack/GPO)

Le président du Guatemala, Jimmy Morales, a annoncé dimanche le transfert à Jérusalem de l’ambassade de son pays en Israël, en soutien à la décision des Etats-Unis et malgré le vote de condamnation de l’Assemblée générale de l’ONU.

« J’ai donné des instructions à la ministre (des Affaires étrangères, Sandra Jovel) pour entamer les démarches » pour mettre en oeuvre cette décision, a écrit le président sur son compte Twitter, un message diffusé par son service de presse.

Premier chef d’Etat à emboîter le pas à Washington, le président Morales a rendu compte sur les réseaux sociaux d’un entretien téléphonique qu’il a eu auparavant avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Un des thèmes les plus importants (de l’entretien) avec le Premier ministre (israélien) a été le retour de l’ambassade du Guatemala à Jérusalem », a fait savoir M. Morales, soulignant les « excellentes relations » entre les deux pays « depuis que le Guatemala a soutenu la création de l’Etat d’Israël ».

Vendredi, le président Morales a défendu le soutien de son pays à la décision des États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, au lendemain du vote massif de l’Assemblée générale de l’ONU condamnant cette initiative de président américain Donald Trump.

« Le Guatemala est historiquement pro-Israël » et « en 70 ans de relations, Israël a été notre allié », avait-il déclaré.

Le Guatemala avait voté contre la condamnation de l’ONU, avec le Honduras, le Togo, la Micronésie, Nauru, Palau et les îles Marshall, en plus des Etats-Unis et d’Israël.

« Malgré le fait que n’ayons été que neuf dans le monde, nous avons la totale certitude et conviction que c’était la bonne voie », a-t-il encore déclaré.

Le ministère des Affaires étrangères israélien a salué « la véritable amitié » qui lie le Guatemala et Israël après que le pays d’Amérique centrale a annoncé le transfert de son ambassade à Jérusalem.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué lundi « l’importante » décision du Guatemala de transférer son ambassade à Jérusalem comme les Etats-Unis, et a prédit que d’autres pays leur emboîteraient le pas.

« D’autres pays reconnaîtront Jérusalem et annonceront le transfert de leur ambassade. Un deuxième pays l’a fait et je le répète: il y en aura d’autres, ce n’est qu’un début et c’est important », a déclaré M. Netanyahu dans un communiqué.

« C’est un acte honteux et illégal qui va totalement à l’encontre des sentiments des dirigeants des églises à Jérusalem » et de la récente résolution –non contraignante– de l’Assemblée générale de l’ONU condamnant la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël, a affirmé le ministère palestinien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le Guatemala est devenu le premier pays à promettre de déplacer leur mission diplomatique depuis le discours du président américain Donald Trump le 6 décembre, dans lequel il reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël et annoncé le transfert de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem. La République tchèque a également reconnu Jérusalem Est comme capitale d’Israël.

« Nous remercions le Guatemala pour l’importante décision concernant le transfert de votre ambassade à Jérusalem ! », a écrit Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère sur Twitter. « Ce sont d’excellentes nouvelles, c’est une véritable amitié !! »

« Longue vie à l’amitié entre le Guatemala et Israël », a-t-il ajouté en espagnol.

Le vice-ministre israélien de la diplomatie Michael Oren a également salué le courage du Guatemala.

« Viva Guatemala ! Il faut du courage pour qu’une superpuissance prenne la défense de la justice et reconnaisse Jérusalem comme capitale éternelle d’Israël. Mais il en faut encore plus, [il faut] de l’audace pour qu’une petite nation le fasse », a écrit Oren sur Twitter. « Peuple du Guatemala, le peuple d’Israël n’oubliera jamais votre soutien et votre bravoure. »

« Le Guatemala a montré qu’ils savent très bien que Jérusalem est la capitale d’Israël. Je salue leur décision d’y installer leur ambassade, et je les remercie de leur amitié », a déclaré le président Reuven Rivlin. « Nous sommes impatients de vous accueillir. »

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, qui a rencontré Morales en Israël, en novembre 2016, a également rendu hommage à sa bravoure.

« Je voudrais féliciter mon ami, le président du Guatemala Jimmy Morales, pour sa courageuse décision de déplacer l’ambassade de son pays dans la capitale éternelle qu’est Jérusalem », a déclaré Edelstein.

« Vous montrez, par votre décision, que vous et votre pays êtes des vrais amis d’Israël, et que les liens qui existent entre nous se renforceront encore davantage et profiterons à tous les deux. »

Durant son séjour en Israël, Morales avait également rencontré le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Rivlin.

Le Premier ministre avait déclaré que « l’Amérique latine s’était toujours montrée amicale avec Israël, mais je pense que nous sommes dans une position où ces relations peuvent être bien, bien plus avancées. »

En juillet, le président guatémaltèque Jimmy Morales a décoré l’ambassadeur israélien sortant Moshe Bachar de l’Ordre de Quetzal du Grand Cross, le plus grand honneur du pays, en reconnaissance de sa contribution pour renforcer le dialogue politique entre la nation centraméricaine et l’État juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...