Le Hamas « bénit l’attaque au couteau héroïque » dans l’implantation d’Adam
Rechercher

Le Hamas « bénit l’attaque au couteau héroïque » dans l’implantation d’Adam

Mohammad Tareq Yousef, 17 ans, avait écrit un long post sur Facebook, largement partagé, avant de mener l'attentat

Des officiers de l'armée israélienne sur la scène d'une attaque à l'arme blanche dans l'implantation d'Adam, en Cisjordanie, le 26 juillet 2018 (Crédit : Porte-parole de l'armée israélienne)
Des officiers de l'armée israélienne sur la scène d'une attaque à l'arme blanche dans l'implantation d'Adam, en Cisjordanie, le 26 juillet 2018 (Crédit : Porte-parole de l'armée israélienne)

Des sources militaires ont indiqué que le terroriste de l’attaque au couteau perpétrée jeudi soir avait 17 ans et qu’il était originaire du village voisin de Kobar.

Selon les médias palestiniens, il s’appelait Mohammad Tareq Yousef. Une heure avant l’attentat, Yousef avait publié sur Facebook un long post condamnant les actions israéliennes à Gaza et en Cisjordanie, ajoutant que « le moment de la grande révolte est arrivé ».

Dans les heures qui ont suivi l’attentat, le post a été largement partagé et salué par des utilisateurs palestiniens du réseau social.

Le terroriste avait rencontré deux Bédouins alors qu’il se préparait à commettre son attentat, leur confiant son dessein, a fait savoir la chaîne Hadashot dans la soirée de jeudi.

Les Bédouins s’étaient précipités vers l’implantation pour alerter les autorités, mais ils étaient arrivés trop tard pour empêcher l’attaque, a ajouté la chaîne.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a salué l’attentat, et son porte-parole Abdelatif al-Qanou a écrit sur Facebook : « Le Hamas bénit l’attaque au couteau héroïque qui a été commise dans la colonie d’Adam, au sud de Ramallah. C’est une réponse naturelle aux crimes de l’occupation et le prolongement de l’intifada en cours menée par notre peuple ».

Les tentatives d’attaque au couteau de la part de Palestiniens à travers toute la Cisjordanie ont baissé l’année passée après avoir été quasiment quotidiennes durant la période appelée « l’intifada au couteau », qui avait commencé au mois de septembre 2016.

La vague d’attentats terroristes palestiniens, constituée notamment d’attaques à l’arme blanche et à la voiture-bélier, avait également été surnommée l’intifada des « loups solitaires », de nombreuses attaques ayant été menées par des individus qui n’étaient pas affiliés à des groupes terroristes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...