Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Le Hamas et l’Autorité palestinienne fustigent le veto des États-Unis à l’ONU

Robert Wood a lui dénoncé "l'échec moral" de l'absence dans le texte de condamnation des attaques barbares du Hamas du 7 octobre

Le Conseil de sécurité de l'ONU observe une minute de silence avant une réunion pour évoquer la guerre entre Israël et le Hamas, au siège de l'ONU à New York, le 10 novembre 2023. (Crédit : TIMOTHY A. CLARY / AFP)
Le Conseil de sécurité de l'ONU observe une minute de silence avant une réunion pour évoquer la guerre entre Israël et le Hamas, au siège de l'ONU à New York, le 10 novembre 2023. (Crédit : TIMOTHY A. CLARY / AFP)

Le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a dit samedi tenir les Etats-Unis pour « responsables de l’effusion de sang » à Gaza, après leur veto à une résolution onusienne pour un cessez-le-feu entre le groupe terroriste palestinien du Hamas et Israël. La résolution ne mentionnait pas les barbaries perpétrées par les hommes du Hamas et des civils gazaouis le 7 octobre contre près de 1 200 Israéliens massacrés et les quelque 240 otages, – des barbaries qui ont déclenché l’actuelle guerre.

Qualifiant la position américaine d’ « immorale », Abbas a dit tenir Washington « pour responsable de l’effusion de sang des enfants, des femmes et des personnes âgées palestiniens dans la bande de Gaza aux mains des forces d’occupation [Israël] », d’après un communiqué de son bureau.

Le Premier ministre de l’AP Mohammed Shtayyeh a également fustigé « l’échec du Conseil de sécurité à adopter un projet de résolution visant à mettre fin à l’agression contre notre peuple dans la bande de Gaza en raison de l’utilisation par les Etats-Unis de leur droit de veto », qu’il a qualifié de « honte » et de « nouveau blanc-seing donné à l’Etat occupant pour massacrer, détruire et déplacer ». Selon lui, l’utilisation du véto montre le « mensonge » des Etats-Unis lorsqu’ils disent se préoccuper des pertes civiles.

Le groupe terroriste palestinien Hamas, qui détient toujours en otages plus d’une centaine de personnes dans Gaza, a aussi « fermement condamné » samedi le véto américain, le qualifiant de « position immorale et inhumaine » et de « participation directe » aux « massacres », selon Ezzat al-Risheq, haut-responsable politique du mouvement.

A LIRE – Mahmoud Habbash : Abbas dénonce le Hamas en privé seulement, à cause de « l’agression » à Gaza

A l’ONU, l’ambassadeur américain adjoint Robert Wood a justifié le véto américain.

« Nous ne soutenons pas une résolution qui appelle à un cessez-le-feu non durable qui va simplement planter les graines de la prochaine guerre », a-t-il déclaré vendredi, dénonçant l' »échec moral » de l’absence dans le texte de condamnation des attaques du Hamas du 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.