Rechercher

Le Hamas menace d’une nouvelle « escalade » avec Israël, s’en prend à l’Égypte

Une source met en garde contre les restrictions sécuritaires et les retards dans la reconstruction de l'enclave

Les membres de l'aile armée du Hamas lors de funérailles d'un membre du groupe terroriste à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 15 novembre 2021. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Les membres de l'aile armée du Hamas lors de funérailles d'un membre du groupe terroriste à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 15 novembre 2021. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Une importante source au sein du groupe terroriste palestinien du Hamas a indiqué, lundi, que le groupe songeait à reprendre les violences à l’encontre d’Israël depuis Gaza, tout en s’en prenant à l’Égypte qui joue le rôle d’intermédiaire entre les deux parties.

« Nous réfléchissons à des options concernant une escalade avec Israël au vu du siège continu de Gaza et des retards dans les travaux de reconstruction de la bande », a confié cette source anonyme à Al Jazeera. « Nous n’allons pas permettre que la situation actuelle continue et la prochaine phase consistera à prouver que nous savons tenir notre parole ».

Ces propos faisaient référence aux restrictions sécuritaires mises en place par l’État juif et par l’Égypte aux abords de l’enclave côtière – des restrictions nécessaires pour empêcher les armes de parvenir entre les mains des membres des groupes terroristes palestiniens – ainsi qu’à la reconstruction de la bande suite au conflit militaire d’onze jours qui a opposé, au mois de mai, Israël et le Hamas.

La source a mis en garde l’État juif contre d’éventuelles « agressions » de prisonniers sécuritaires palestiniens et contre le mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, où se trouve la mosquée al-Aqsa, ajoutant que de telles attaques avaient le potentiel de faire « exploser la situation ». Le conflit à Gaza du mois de mai avait commencé après des tirs de roquettes du Hamas vers Israël dans un contexte de tensions dans la ville sainte.

Évoquant l’Égypte, la source du Hamas a accusé Le Caire de ne pas avoir tenu les promesses faites au groupe et aux autres factions terroristes palestiniennes concernant les travaux de reconstruction et l’aide à Gaza.

La source a aussi accusé l’Égypte d’empêcher de nombreux Palestiniens de quitter Gaza via le poste-frontière de Rafah.

« Le comportement de l’Égypte contrevient à sa promesse faite de contraindre Israël en échange de l’engagement pris par la résistance en faveur du calme », a continué la source.

Un officier de police du Hamas marche devant de grands portraits du président égyptien Abdel Fattah el-Sissi, tandis que les dirigeants du Hamas rencontrent le chef des services de renseignement égyptiens Abbas Kamel dans la ville de Gaza, le 31 mai 2021. (Crédit : Adel Hana/AP)

Ces avertissements surviennent alors que le ministre des Affaires étrangères, Yair Lapid, doit se rendre au Caire pour des négociations avec les responsables égyptiens qui devraient largement se concentrer sur Gaza.

Israël et le Hamas mènent des négociations indirectes, avec la médiation de l’Égypte, sur la stabilisation du fragile cessez-le-feu qui avait permis de mettre un terme au conflit du mois de mai. L’État juif a promis de ne pas permettre une pleine reconstruction de Gaza sans un échange préalable de prisonniers entre les deux parties.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...