Le Hamas refuse d’envoyer des patients dans un hôpital américain à la frontière
Rechercher

Le Hamas refuse d’envoyer des patients dans un hôpital américain à la frontière

Approuvé il y a un an, le Hamas affirme aujourd’hui qu’il ne permettra pas la venue de patients, dans la mesure où le centre ne dispose pas des services promis

Le centre mis en place par l'organisation caritative américaine FriendShips à la frontière Israël-Gaza. (Capture d'écran / Facebook)
Le centre mis en place par l'organisation caritative américaine FriendShips à la frontière Israël-Gaza. (Capture d'écran / Facebook)

Le Hamas a annoncé mercredi qu’il empêcherait les Palestiniens de Gaza de se rendre dans le complexe médical monté par l’association chrétienne évangélique FriendShips, situé à la frontière entre Israël et Gaza.

FriendShips a annoncé lundi dernier que le centre, qui vise à alléger le système de soins de Gaza, était prêt à recevoir des patients.

« Nous attendons avec impatience le début de la coordination avec le ministère de la Santé à Gaza concernant les patients », a écrit le centre sur Facebook.

Alors que le projet avait reçu l’approbation du groupe terroriste palestinien il y a un an, le Hamas affirme aujourd’hui qu’il ne permettra pas la venue de patients, dans la mesure où le centre ne dispose pas des services promis.

Gaza Health Center is ready to receive patients for Family Day Clinics. The GHC medical volunteers are busy stocking the…

Posted by Friend Ships – Project – Camp Gaza on Monday, January 11, 2021

« Nous avons conclu que, sans offrir les services nécessaires, la coopération avec le nouvel hôpital n’est pas la bienvenue », a déclaré Abdeltaif al-Hajj, chef de la coopération internationale à Gaza. « Il ne fournit pas les services que nous espérions lorsque l’idée a été discutée. »

Il disait ainsi attendre à ce que le centre puisse fournir des chimiothérapies, des soins pour les maladies du sang et d’autres traitements non disponibles à Gaza. Actuellement, ces patients doivent se rendre en Israël ou en Cisjordanie pour être soignés.

Ran Ichay, consultant pour FriendShips, a déclaré que davantage de personnel bénévole était attendu en mai et que le centre proposera prochainement des services d’oncologie et de rhumatologie. Il a déclaré que l’association prévoyait d’exploiter l’hôpital pendant 10 ans.

L’an dernier, seuls Israël et le Hamas avaient approuvé le projet. Les autres factions de Gaza ainsi que l’Autorité palestinienne en Cisjordanie l’avaient rejeté, estimant que FriendShips, association ouvertement pro-Israël, représentait une menace politique et sécuritaire.

Selon al-Hajj, des pourparlers sont toujours en cours, principalement par l’intermédiaire de médiateurs du Qatar, pour parvenir à une solution.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...