Le HCR demande aux millionnaires italiens d’aider les réfugiés
Rechercher

Le HCR demande aux millionnaires italiens d’aider les réfugiés

L'appel de l'agence onusienne apparaît dans un encart publicitaire dans les colonnes du principal quotidien italien

Photo prise le 11 janvier 2015, montrant des réfugiés syriens debout à côté de tentes de l'ONU au camp de réfugiés de Zaatari, au nord est de la capitale jordanienne Amman. Plus d'1,1 millions de Syriens ont  passé la frontière vers le Liban et environ 600 000 sont en Jordanie, selon le HCR, le 28 Août 2015. Amman avance le chiffre de 1,4 million, soit 20 % de la population du royaume qui est pauvre en ressource (Cédit : AFP PHOTO / KHALIL MAZRAAWI)
Photo prise le 11 janvier 2015, montrant des réfugiés syriens debout à côté de tentes de l'ONU au camp de réfugiés de Zaatari, au nord est de la capitale jordanienne Amman. Plus d'1,1 millions de Syriens ont passé la frontière vers le Liban et environ 600 000 sont en Jordanie, selon le HCR, le 28 Août 2015. Amman avance le chiffre de 1,4 million, soit 20 % de la population du royaume qui est pauvre en ressource (Cédit : AFP PHOTO / KHALIL MAZRAAWI)

Le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR) a demandé lundi aux millionnaires italiens d’aider les réfugiés syriens en Jordanie en faisant chacun un don de 15 000 euros, qui permettrait à 10 familles de vivre dignement pendant un an.

L’appel de l’agence onusienne apparaît dans un encart publicitaire dans le principal quotidien italien, Corriere della Sera, et dans le journal spécialisé des milieux économiques, Il Sole 24 Ore.

« En Italie, 219 000 personnes possèdent un patrimoine supérieur à 1 million d’euros. Si tu lis cet appel et tu en fais partie, sache qu’avec 15 000 euros nous pouvons fournir à 10 familles de réfugiés syriens en Jordanie les moyens suffisant pour vivre dignement pendant un an sans glisser dans la pauvreté extrême et perdre tout espoir pour l’avenir de leurs enfants », écrit le HCR.

« Si seulement 1 % des millionnaires italiens donnaient 15 000 euros, nous pourrions recueillir suffisamment de fonds pour aider environ 22 000 familles syriennes, réduisant le risque qu’elles finissent entre les mains des trafiquants », insiste le HCR.

Alors que la photo du petit Syrien retrouvé noyé en Turquie la semaine dernière a provoqué une vague internationale de générosité envers les réfugiés, une autre agence onusienne, le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé vendredi à Amman avoir suspendu, faute de fonds, une partie de son aide aux réfugiés syriens en Jordanie.

« En raison du manque de financement, nous avons été contraints de suspendre, à partir du début de ce mois, les aides à 229 000 Syriens vivant en dehors des camps en Jordanie », a déclaré à l’AFP Dina El Kassaby, une porte-parole du PAM.

« Les aides dans les camps n’ont pas changé », a ajouté El Kassaby.

En Turquie, le PAM ne fournit plus d’aide dans les camps pris en charge par le gouvernement turc, tandis qu’au Liban la valeur des coupons alimentaires à été réduite de moitié, passant de 27 à 13,5 dollars par mois.

Le PAM « a besoin de 236 millions de dollars pour continuer à aider des familles en Syrie et fournir des coupons alimentaires aux réfugiés dans les pays voisins jusqu’à fin novembre », a précisé Mme El Kassaby.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...