Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Le journaliste du WSJ Gershkovich accusé par la Russie de travailler pour la CIA

Les procureurs russes ont renvoyé l'affaire devant la justice après avoir conclu qu'il avait recueilli des informations sur une usine de chars russe pour le compte des Américains

Le journaliste du Wall Street Journal Evan Gershkovich (à gauche), dans une cage de verre dans une salle d'audience de la première Cour d'appel de la juridiction générale, à Moscou, en Russie, le 23 avril 2024. (Crédit : Alexander Zemlianichenko/AP)
Le journaliste du Wall Street Journal Evan Gershkovich (à gauche), dans une cage de verre dans une salle d'audience de la première Cour d'appel de la juridiction générale, à Moscou, en Russie, le 23 avril 2024. (Crédit : Alexander Zemlianichenko/AP)

Les procureurs russes ont renvoyé l’affaire du journaliste américain Evan Gershkovich devant un tribunal après avoir conclu qu’il avait recueilli des informations sur une usine de chars russe pour le compte de la CIA, ont-ils déclaré dans un communiqué jeudi.

Le bureau du procureur général de Russie a indiqué que l’affaire Gershkovich serait entendue par un tribunal de la ville ouralienne d’Ekaterinbourg, où le journaliste a été arrêté en mars 2023 pour suspicion d’espionnage.

Reporter au Wall Street Journal, Gershkovich, qui a aussi travaillé pour l’AFP à Moscou par le passé, a été arrêté par les services de sécurité russes (FSB) lors d’un reportage à Ekaterinbourg, dans l’Oural, en mars 2023.

Il est accusé d’espionnage, un crime passible de 20 ans de prison et d’une gravité inédite depuis la fin de l’URSS concernant un journaliste étranger.

Il rejette ces accusations, tout comme les États-Unis, son journal, ses proches et sa famille.

La Russie n’a jamais étayé ses accusations ni apporté publiquement d’éléments de preuve, et l’ensemble de la procédure a été classée secrète.

L’ancien président Donald Trump a assuré fin mai sur son réseau social que s’il est élu, il pourra faire libérer Gershkovich.

Interrogé sur les propos de Trump, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait affirmé qu’il « n’y avait pas de contacts avec Donald Trump ».

« En ce qui concerne les contacts [américano-russes] sur la question des personnes incarcérées et condamnées, nous pouvons dire que ces contacts doivent être menés dans le plus grand secret. C’est la seule façon d’être efficace », avait-il ajouté.

Les États-Unis et la Russie ont déjà procédé à des échanges de prisonniers par le passé, à l’issue de négociations secrètes.

L’administration Biden a déclaré fin 2023 qu’elle avait fait une
« proposition importante » à la Russie pour libérer Gershkovich, probablement dans le cadre d’un échange de prisonniers, mais que Moscou l’avait rejetée.

Ces dernières années, plusieurs citoyens américains ont été arrêtés et condamnés à de lourdes peines en Russie. Washington, qui soutient Kiev face à l’armée russe depuis deux ans, accuse Moscou de vouloir les échanger contre des Russes détenus aux États-Unis.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.