Le Labour réintègre un ancien député suspendu pour antisémitisme
Rechercher

Le Labour réintègre un ancien député suspendu pour antisémitisme

Jim Sheridan réitère ses "excuses sincères à la communauté juive", mais explique que ses détracteurs étaient malavisés et en ont trop fait

Le député du Labour Jim Sheridan s'adresse au Parlement britannique, le 18 mars 2015. (Crédit : capture d'écran/YouTube)
Le député du Labour Jim Sheridan s'adresse au Parlement britannique, le 18 mars 2015. (Crédit : capture d'écran/YouTube)

La Labour a réintégré un ancien membre du Parlement qui avait été suspendu l’année dernière pour avoir fait savoir sur Facebook qu’il n’avait plus de « respect et d’empathie » pour la communauté juive.

Jim Sheridan s’est dit heureux de la décision et s’est excusé pour ses remarques, avant de s’en prendre à ses détracteurs.

« Bien que je me réjouisse de cette décision, je reste persuadé que mes accusateurs étaient malavisés et ont réagi excessivement à ce qui se voulait être une indication de mes frustrations et critiques personnelles de ceux qui tentent de saper notre pouvoir en Ecosse et au Royaume-Uni », tels sont ses propos cités par la BBC dimanche.

« Je souhaiterais également réitérer mes excuses sincères à la communauté juive dont j’ai toujours soutenu le combat historique au cours de ma vie politique, » a-t-il ajouté.

Des membres de la communauté juive manifestent contre le chef du parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn, et contre l’antisémitisme au sein de son parti, devant les chambres du Parlement britannique dans le centre de Londres, le 26 mars 2018. (Crédit : AFP / Tolga Akmen)

L’ancien député, de la circonscription de Paisley and Renfrewshire North entre 2005 et 2015, avait fait son entrée au Parlement en 2001. Il a été suspendu par le parti travailliste l’année dernière, un parti qui fait régulièrement l’objet d’accusations d’antisémitisme.

« Pendant la plupart de ma vie d’adulte, j’ai eu le plus grand respect et la plus grande empathie pour la communauté juive et leur souffrance historique, » avait publié Sheridan l’année dernière sur Facebook.

Il poursuivait en expliquant qu’il avait perdu « respect et empathie » pour les Juifs de Grande-Bretagne à cause de leur opposition à Corbyn.

Il a déploré ce que la communauté juive « et leurs conspirateurs pro-Blair ont fait à mon parti et au peuple britannique qui souffre depuis longtemps et qui ont besoin d’un gouvernement travailliste radical ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...