Le Likud fustige Bennett pour son refus de s’aligner sur Netanyahu
Rechercher

Le Likud fustige Bennett pour son refus de s’aligner sur Netanyahu

Alors que Bennett est en pourparlers de coalition avec Netanyahu, il est resté en contact avec Yair Lapid, et les deux pourraient former leur propre gouvernement alternatif

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (gauche) et le ministre de la Défense Naftali Bennett (centre) visitent une base aérienne sur le plateau du Golan surplombant le territoire syrien, le 24 novembre 2019. (Photo par ATEF SAFADI / POOL / AFP)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (gauche) et le ministre de la Défense Naftali Bennett (centre) visitent une base aérienne sur le plateau du Golan surplombant le territoire syrien, le 24 novembre 2019. (Photo par ATEF SAFADI / POOL / AFP)

Le parti Likud a publié un communiqué reprochant au président de Yamina, Naftali Bennett, de ne pas coopérer avec les efforts du Premier ministre Benjamin Netanyahu pour former un gouvernement.

« En raison d’une ambition incontrôlable de devenir Premier ministre à tout prix, Bennett – avec seulement 7 sièges – est prêt à couronner un gouvernement de gauche », a déclaré le Likud dans un communiqué.

Alors que Bennett est en pourparlers de coalition avec Netanyahu, il est resté en contact avec le président de Yesh Atid, Yair Lapid, et les deux pourraient avoir suffisamment de soutien pour former leur propre gouvernement alternatif avec des partis de tout l’éventail politique.

Bennett a exprimé sa volonté de soutenir Netanyahu, mais cela ne suffirait pas à former un gouvernement. Le bloc de droite aurait également besoin que le parti Tikva Hadasha de Gideon Saar ou le parti islamiste Raam s’alignent. Saar a déclaré qu’il ne siégerait en aucun cas sous les ordres de Netanyahu, tandis que Raam et le Parti sioniste religieux ont refusé de coopérer au sein de la même coalition. En conséquence, Netanyahu n’a pratiquement aucune chance de former un gouvernement.

Dans sa dernière déclaration, le Likud a affirmé que Bennett coopère avec Lapid et travaille contre Netanyahu « contre la volonté des électeurs qui ont donné 65 sièges au gouvernement de droite. »

S’il est vrai que les partis de droite ont remporté 65 sièges lors des élections du mois dernier, deux partis de ce bloc – Yamina et Tikva Hadasha – ont fait campagne sur le remplacement de Netanyahu.

Le Likud souligne qu’en coopérant avec Lapid, Bennett se prépare à violer une promesse de campagne de dernière minute dans laquelle il refusait de servir dans un gouvernement dirigé par Yesh Atid. De toute évidence, le président de Yamina ne voit pas d’autre solution que d’empêcher une cinquième élection consécutive et est séduit par l’offre de Lapid de devenir Premier ministre dans le cadre d’un accord de rotation dans lequel Bennett sera le premier.

Le Likud a qualifié les actions de Bennett d’ “antidémocratiques et immorales”.

« Le gouvernement de gauche paralysé de Bennett s’effondrera en quelques mois, entraînant la dissolution de la Knesset et une cinquième élection générale. Il ne sera pas en mesure de résister ne serait-ce qu’un seul jour à la pression internationale contre les implantations et les soldats de Tsahal, ainsi qu’à la course vers de dangereux accords avec l’Iran. Il ne sera même pas capable de promouvoir une seule réforme de droite », a affirmé le Likud.

Le parti de Netanyahu demande à Yamina de soutenir une proposition de la droite d’organiser des élections directes pour le poste de Premier ministre.

Le Likud pense que Netanyahu gagnera une telle compétition, ce qui lui donnerait trois mois supplémentaires pour former un gouvernement, bien qu’il resterait avec la même répartition à la Knesset qui l’a empêché de former un gouvernement jusqu’à présent.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...