Rechercher

Le Maccabi Haïfa va jouer ce soir à Berlin dans un stade construit par les nazis

Le match d'Europa Conference League contre Union Berlin sera bien plus qu'un match de football, dans le stade où Adolf Hitler a lancé les tristement célèbres JO de 1936

Joseph Goebbels, le chancelier allemand Adolf Hitler, le chef des sports du Reich Hans von Tschammer und Osten et le Generalfeldmarschall Werner von Blomberg observent les Jeux olympiques à Berlin, en Allemagne, en août 1936. (Crédit : Photo AP)
Joseph Goebbels, le chancelier allemand Adolf Hitler, le chef des sports du Reich Hans von Tschammer und Osten et le Generalfeldmarschall Werner von Blomberg observent les Jeux olympiques à Berlin, en Allemagne, en août 1936. (Crédit : Photo AP)

L’équipe de football de l’Union Berlin accueillera le Maccabi Haifa jeudi soir dans le cadre de l’Europa Conference League, pour un match qui sera le premier joué par un club israélien à l’Olympiastadion de Berlin.

Le stade a été construit pour les Jeux olympiques de 1936 organisés par l’Allemagne nazie. Et c’est là qu’Adolf Hitler a lancé l’un des événements sportifs les plus controversés de l’histoire, il y a 85 ans.

« Nous savons que ce match revêt une importance toute particulière, au-delà de l’aspect sportif, pour nos invités de Haïfa et pour la communauté juive de Berlin », a déclaré Dirk Zingler, président du syndicat.

« Ce n’est pas un match comme les autres pour nous. Des atrocités ont eu lieu ici », a déclaré l’entraîneur du Maccabi Haïfa, Barak Bakhar, lors d’une conférence de presse mercredi, en précisant que l’équipe avait rendu une visite « émouvante » au célèbre mémorial de la Shoah de Berlin.

Par un temps pluvieux, les joueurs et le personnel ont écouté une explication sur le mémorial et ont déposé une couronne, un drapeau israélien et un drapeau du Maccabi Haïfa sur l’une de ses nombreuses dalles de béton.

Le président de l’équipe, Yaakov Shahar, a déclaré que c’était la deuxième fois que le Maccabi jouait contre un club de la première division allemande, et que la fois précédente avait été combinée avec une visite du camp de concentration de Dachau.

« Le fait même que nous jouions d’égal à égal avec nos hôtes veut tout dire. Cela signifie que nous avons gagné », a déclaré Shahar. « Nous les accueillerons également et, si possible, nous les accueillerons à Yad Vashem [musée de la Shoah à Jérusalem], afin qu’ils puissent voir et apprendre leur passé. »

Le stade est habituellement utilisé par le Hertha Berlin, rival de l’Union dans la ville, mais il a été repris par l’Union pour les compétitions européennes cette saison, car le propre stade de l’équipe, situé dans le quartier est de Köpenick, n’a pas assez de places assises pour répondre aux exigences de l’UEFA.

Stade olympique de Berlin. (Crédit : Martijn Mureau/CC BY-SA 4.0)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...