Le Magen David Adom a traité plus de 1 700 Israéliens durant Yom Kippour
Rechercher

Le Magen David Adom a traité plus de 1 700 Israéliens durant Yom Kippour

Le service des urgences a aidé 174 femmes enceintes durant le jeûne ; le MDA a aussi soigné 228 cyclistes, skateurs et patineurs à rollers

Les Israéliens font du vélo dans les rues vides de Tel Aviv, à Yom Kippour, le 19 septembre 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
Les Israéliens font du vélo dans les rues vides de Tel Aviv, à Yom Kippour, le 19 septembre 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Les urgentistes du service Magen David Adom (MDA) ont traité plus de
1 700 Israéliens pendant Yom Kippour, le jour du Grand Pardon et le plus saint du calendrier juif, qui a commencé mardi au coucher du soleil pour se conclure mercredi soir.

Comme chaque année, les Israéliens laïques ont bien profité des routes et des autoroutes désertes pendant cette fête religieuse, qui est marquée par un jeûne de 25 heures et des prières intenses pour les Juifs religieux.

Mais, comme chaque année, les accidents et les blessures n’étaient pas loin non plus. En effet, les urgentistes ont dû traiter 1 728 personnes, y compris 268 malaises de personnes qui se sont évanouies, se sont déshydratées ou ont été malades à cause du jeûne.

Selon le porte-parole du MDA, 228 personnes eu besoin d’une assistance directe à cause de blessures à vélos, à scooters, sur des skateboards, y compris deux enfants âgés de 9 et 7 ans qui ont été modérément blessés.

35 personnes ont été blessées dans des accidents de la route, y compris une sérieusement et une autre plus modérément.

Le MDA a déclaré que les urgentistes ont été appelés pour aider 174 femmes déjà en travail et pour assister 7 femmes à accoucher.

Pour les urgentistes, Yom Kippour est le jour le plus chargé de l’année avec des centaines de médecins, d’urgentistes, d’ambulances et de volontaires supplémentaires déployés à travers le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...