Le maire d’Amsterdam veut que l’Etat restitue un Kandinsky volé par les nazis
Rechercher

Le maire d’Amsterdam veut que l’Etat restitue un Kandinsky volé par les nazis

La peinture, estimée à 22 millions de dollars, est exposée au musée Stedelijk alors qu'elle a été dérobée à ses propriétaires juifs

Chloe van der Vlugt et Tritraan devant un tableau de Kandinsky disputé au Stedelijk Museum d'Amsterdam, aux Pays-Bas, le 10 juillet 2019 (Crédit : Cnaan Liphshiz/JTA)
Chloe van der Vlugt et Tritraan devant un tableau de Kandinsky disputé au Stedelijk Museum d'Amsterdam, aux Pays-Bas, le 10 juillet 2019 (Crédit : Cnaan Liphshiz/JTA)

AMSTERDAM (JTA) – Le maire d’Amsterdam a demandé à un comité de revoir sa décision quant à la demande de restitution d’un bien spolié à des juifs lors de la Shoah – la décision en question maintient de facto un tableau de 22 millions de dollars, pillé par les nazis, aux mains d’un musée néerlandais.

Le maire Femke Halsema a déclaré que la commission néerlandaise des restitutions devrait « réévaluer » sa décision de 2018 sur « Painting with Houses », une œuvre de Wassily Kandinsky, qui est maintenant la propriété du musée Stedelijk, qui appartient à la ville. La commission a déclaré que « l’intérêt public » de l’exposition de la peinture l’emporte sur celui de la famille qui tente de la récupérer.

Le tableau avait été volé à ses propriétaires juifs.

« Le retour de cette œuvre d’art signifiera beaucoup pour les victimes et est important pour reconnaître l’injustice perpétrée », a écrit Halsema.

La décision de la commission, qui a été confirmée par le tribunal, s’écarte des normes internationales de restitution. Elle a provoqué des pressions et des protestations internationales.

La famille d’une survivante de la Shoah nommée Irma Klein se bat depuis une dizaine d’années devant les tribunaux pour récupérer le tableau. Klein et son mari ont vendu « Painting with Houses » dans les années 1940 pour l’équivalent d’environ 1 600 dollars, car ils avaient besoin d’argent pour survivre à la Shoah.

L’année dernière, une commission d’enquête indépendante sur les progrès réalisés dans la restitution des œuvres d’art pillées a publié un rapport de 86 pages intitulé « En quête de justice », qui conclut que les Pays-Bas ont été les premiers à s’attaquer au problème des œuvres d’art volées, mais que « leur réputation a été ternie ces dernières années par un nombre limité de refus », dont celui de Kandinsky.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...