Le maire de Londres rejette le boycott ‘gauchiste’ d’Israël
Rechercher

Le maire de Londres rejette le boycott ‘gauchiste’ d’Israël

Boris Johnson a rejeté lors d'une visite à l'Etat juif, ceux qui appellent au boycott d'Israël comme des "universitaires gauchistes avec des vestes en velours"

Boris johnson et Reuven Rivlin, le 10 novembre 2015 (Crédit : Mark Neyman/GPO)
Boris johnson et Reuven Rivlin, le 10 novembre 2015 (Crédit : Mark Neyman/GPO)

Johnson, connu pour ses cheveux blonds ébouriffés et son franc parler, a déclaré que le mouvement de boycott, désinvestissement et de sanctions, connu par ses initiales BDS, était motivé par « un malentendu ».

La campagne vise à mettre fin à ‘l’occupation israélienne des Territoires palestiniens’.

« Je ne peux pas penser à quelque chose de plus insensé que de dire que vous voulez organiser un quelconque type de désinvestissement, de sanction … ou de boycott, contre un pays qui, tout compte fait, est la seule démocratie dans la région, » a-t-il dit aux journalistes.

« Les partisans de ce soi-disant boycott sont un tas d’universitaires gauchistes avec des vestes en velours. »

Johnson a tenu ces propos lundi devant des journalistes et le ministère israélien des Affaires étrangères d’Israël en a posté mardi une vidéo sur sa page Facebook.

Mayor of London Boris Johnson is visiting Israel.Here's what he had to say about the calls to boycott the only democracy in the region:

Posted by Israel Ministry of Foreign Affairs on Tuesday, 10 November 2015

Omar Barghouti, activiste des droits des Palestiniens et co-fondateur de BDS, a comparé les propos de Johnson à ceux de l’ancien Premier ministre britannique Margaret Thatcher, qui, jadis avait traité le parti de Nelson Mandela d’organisation « terroriste ».

« De même que Thatcher avait soutenu l’apartheid en Afrique du Sud, Johnson tente désespérément, et assez maladroitement, de sauver le régime d’apartheid d’Israël de son isolement grandissant comme paria du monde, » a-t-il declaré.

« (BDS) est un mouvement mondial très efficace et stratégique qui est aujourd’hui reconnu comme ayant un impact considérable sur le régime d’oppression d’Israël. »

La visite de Johnson a débuté dimanche et durera jusqu’à jeudi. Il a rencontré une série de responsables et a entrepris différentes activités, faisant notamment du vélo à Tel Aviv et testant une nouvelle technologie de simulation qui permet de se sentir comme un chien.

Le maire gaffeur s’est souvent trouvé dans des circonstances controversées ou embarrassantes, que ce soit intentionnellement ou non.

Lors d’une visite à Tokyo le mois dernier, il a aplati un fan de rugby de 10 ans en voulant montrer ses « compétences » en ballon ovale à un groupe d’écoliers.

Auparavant, il avait dit que des joueuses de volleyball de plage « brillaient comme des loutres humides », et a également plaisanté en disant que les femmes vont à l’université pour trouver des maris.

En 2012, en essayant une nouvelle tyrolienne traversant la Tamise à Londres, Johnson s’est trouvé coincé.

Il devrait quitter son poste de maire l’été prochain après huit ans et est considéré comme un candidat potentiel pour devenir le leader du parti conservateur britannique quand l’actuel Premier ministre David Cameron quittera.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...