Le ministère de la Santé augmente le dépistage des malades asymptomatiques
Rechercher

Le ministère de la Santé augmente le dépistage des malades asymptomatiques

Dans un changement de politique, les autorités de la santé veulent commencer à dépister toutes les personnes ayant été exposées à des porteurs du virus, même celles sans symptômes

Une technicienne effectue un test de diagnostic pour le coronavirus dans un laboratoire de l'hôpital Ichilov, à Tel Aviv, le 3 août 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Une technicienne effectue un test de diagnostic pour le coronavirus dans un laboratoire de l'hôpital Ichilov, à Tel Aviv, le 3 août 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Dans un changement de politique, le ministère de la Santé aurait fait savoir lundi que toute personne s’étant trouvée au contact d’un porteur confirmé du COVID-19 pourrait se faire dépister, même sans présenter de symptômes du virus.

Fin mai, le ministère avait commencé à procéder au dépistage des Israéliens asymptomatiques ayant été exposés au virus, mais avait modifié sa politique au mois de juillet en restreignant les tests aux personnes présentant des symptômes propres au virus – toux, difficultés respiratoires et fièvre, entre autres.

Cette politique a été une nouvelle fois renversée lundi. Dorénavant, toute personne ayant été en contact avec un malade pourra se faire dépister, a rapporté la Douzième chaîne.

Le ministère a aussi récemment modifié ses critères concernant les patients guéris du coronavirus. Des milliers de patients pourront ainsi être considérés comme rétablis de la maladie sans effectuer de test de suivi.

Il a également assoupli les règles de la quatorzaine pour les malades en cours de guérison. Les Israéliens atteints par une forme asymptomatique de la maladie ont dorénavant l’autorisation de quitter l’isolement dix jours après le diagnostic.

Des personnels médicaux manipulent des échantillons pour des tests au coronavirus à Modiin Illit, le 29 juillet 2020. (Crédit : Yossi Aloni/FLASH90)

Sous les dispositions de ces nouvelles règles, les patients testés positifs au coronavirus sont considérés comme guéris après avoir passé dix jours en quarantaine à partir du moment où ils ont commencé à présenter des symptômes, avec trois jours supplémentaires pendant lesquels ils ne doivent montrer aucun symptôme. Les personnes atteintes par le virus et qui présentent une forme asymptomatique de la maladie peuvent quitter leur quatorzaine après seulement dix jours, a dit le ministère.

Dans tous les cas, aucun test supplémentaire n’est nécessaire, même si le ministère a par ailleurs noté qu’une autorisation du médecin était encore obligatoire pour indiquer que les patients ne présentent plus de symptômes de la maladie.

Le ministère de la Santé avait enregistré, lundi soir, 1 418 nouveaux cas de coronavirus en l’espace de 24 heures et comptabilisé huit décès supplémentaires des suites du COVID-19.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...