Le ministère de la Santé réduit la quatorzaine pour les malades guéris
Rechercher

Le ministère de la Santé réduit la quatorzaine pour les malades guéris

Adoptant le positionnement de l'OMS, les personnes infectées pourront être présumées guéries après dix à treize jours, sans tests supplémentaires

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des personnels soignants effectuent des tests sur des résidents sur un site temporaire pour collecter des échantillons du coronavirus, dans le sud de Tel Aviv, le 16 juillet 2020 (Crédit : Flash90)
Des personnels soignants effectuent des tests sur des résidents sur un site temporaire pour collecter des échantillons du coronavirus, dans le sud de Tel Aviv, le 16 juillet 2020 (Crédit : Flash90)

Le ministère de la Santé a fait savoir, mercredi, qu’il allait alléger les règles de quatorzaine pour les malades du coronavirus en cours de guérison, certains étant autorisés à quitter leur domicile dix jours après le diagnostic.

Les directives sur l’auto-isolement des personnes exposées à des porteurs du coronavirus et des personnes arrivant dans le pays depuis l’étranger restent les mêmes, avec une période de quatorzaine obligatoire.

Ces recommandations surviennent alors que le nombre d’infections continue à grimper avec le chiffre record de 1 977 personnes qui ont été diagnostiquées comme étant atteintes par le coronavirus dans la journée de mardi.

Sous les nouvelles directives, les patients testés positifs au coronavirus seront considérés comme guéris après avoir passé dix jours en quarantaine à partir du moment où ils ont présenté les premiers symptômes, auxquels viendront s’ajouter trois jours pendant lesquels ils ne devront afficher aucun symptôme – par exemple, une fièvre élevée, une toux ou des difficultés respiratoires.

Les patients qui ne savent pas exactement quand ils ont commencé à présenter des symptômes devront, pour leur part, passer dix jours en quatorzaine à partir du moment où ils ont été informés du résultat positif du test au coronavirus, puis ils pourront quitter l’isolement après trois jours sans symptômes.

Les personnes positives à la maladie mais asymptomatiques pourront quitter la quarantaine après dix jours, a indiqué le ministère.

Dans tous les cas, aucun test de dépistage à la COVID-19 supplémentaire ne sera nécessaire pour le virus mais le ministère a noté qu’une autorisation du médecin serait toujours requise pour indiquer que les malades ne présentent pas de symptômes du virus.

Personnel du centre médical Sheba au service de quarantaine du coronavirus à Ramat Gan, le 30 juin 2020. (Yossi Zeliger/Flash90)

Ceux qui ont été en contact avec un malade du coronavirus ou qui reviennent d’un voyage à l’étranger sont encore tenus de s’isoler pendant 14 jours, a souligné le ministère.

La quarantaine imposée aux personnes dépistées positives au coronavirus durait jusqu’à présent 14 jours et elle nécessitait un second test qui venait confirmer que les malades n’avaient plus le virus.

Les organisations de santé du pays ont été averties de ce changement de politique.

Nachman Ash, directeur de la médecine au sein de l’organisation Maccabi, a estimé que ce changement était « spectaculaire », a fait savoir Ynet.

Il a indiqué que les nouvelles directives de quarantaine permettraient aux hôpitaux d’économiser de précieux tests de dépistage qui pourraient ainsi être utilisés pour identifier de nouveaux malades et qu’elles réduiraient également le nombre de visites à domicile effectuées pour tester les patients en quarantaine.

« Ces tests sont très chers et ils nécessitent de la main-d’oeuvre », a-t-il expliqué. Une source de Maccabi a déclaré à Ynet qu’environ 2 500 des 7 000 malades en cours de guérison suivis par l’organisation pourraient arrêter leur quarantaine suite à ces changements.

Des techniciens réalisent un test du coronavirus dans un laboratoire au centre de santé Leumit à Or Yehuda, le 14 juillet 2020 (Yossi Zeliger/Flash90)

Le ministère a précisé que ce changement de politique résultait de l’adoption des recommandations émises par l’Organisation mondiale de la Santé. Cette dernière a déterminé que les malades cessaient d’être contagieux neuf jours après avoir montré les premiers symptômes de la COVID-19, la maladie entraînée par le virus et, fin mai, elle a réactualisé ses recommandations de quarantaine en réduisant cette dernière à dix jours.

Le CdC (Center for Disease Control) américain recommande lui aussi seulement dix jours d’isolement.

Les taux d’infection ont grimpé au cours de ces dernières semaines, après la levée par l’Etat juif des mesures de confinement qui avaient été imposées à la mi-mars et qui avaient permis de réduire considérablement le nombre de malades.

Ce nouvel essor de la pandémie a entraîné de vives critiques sur les politiques gouvernementales mises en oeuvre pour gérer la crise et le gouvernement a connu des conflits avec une commission de supervision chargée de la question du coronavirus à la Knesset.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...