Rechercher

Le ministère de l’Energie alloue 100 M de shekels pour la technologie de l’hydrogène

Une station pilote de distribution d'hydrogène sera ouverte dans le nord d'Israël, suivie d'une station commerciale l'année prochaine

Un camion fonctionnant à l'hydrogène sur la route. (Crédit : audioundwerbung/iStock by Getty Images)
Un camion fonctionnant à l'hydrogène sur la route. (Crédit : audioundwerbung/iStock by Getty Images)

Le ministère de l’Énergie prévoit de consacrer 100 millions de shekels sur cinq ans à la création d’un institut national pour la production et le stockage de l’hydrogène, a déclaré le scientifique en chef du ministère lors d’une conférence sur les énergies renouvelables à Eilat jeudi.

Le ministère a également annoncé la création d’une station pilote de distribution d’hydrogène à Kfar Hassidim, dans le nord d’Israël, lors de cette conférence à laquelle ont participé plus de 700 personnes du gouvernement et de l’industrie énergétique.

Les enseignements tirés de cette expérience seront intégrés dans la première station commerciale de distribution d’hydrogène pour camions, qui sera ouverte l’année prochaine dans la région de la baie de Haïfa, également dans le nord, par la compagnie de gaz Sonol et le conglomérat pétrolier Bazan, avec le soutien du gouvernement.

Un projet de règlementation pour l’utilisation de l’hydrogène dans le secteur des transports sera bientôt publié et des règlements pour les stations-service à hydrogène sont en cours d’élaboration.

Station de ravitaillement en hydrogène pour les voitures utilisant l’hydrogène comme carburant. La station est intégrée dans une station de ravitaillement conventionnelle, à Hunzenschwil, en Suisse, le 10 octobre 2020.

Bazan travaille également avec l’initiative pour l’énergie renouvelable d’Eilat-Eilot sur un champ solaire qui sera utilisé pour créer de l’hydrogène « vert » généré à partir de sources renouvelables.

Shlomi Bason, le PDG de Bazan, a déclaré qu’avec plus de stations de distribution d’hydrogène, davantage de véhicules fonctionnant à l’hydrogène entreraient sur le marché israélien.

« Les constructeurs automobiles y vont, le marché le veut, cela améliore tout », a-t-il déclaré.

Alors que les voitures s’orientent vers l’électrification par batteries, « l’avenir est aux voitures à hydrogène », a affirmé le Dr. Amichai Baram, vice-président de Sonol pour les opérations et l’ingénierie.

En Israël, les trains fonctionnant à l’hydrogène sont également à l’horizon, a-t-il prédit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...