Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Le ministre des Affaires de Jérusalem déclare que Tsahal a besoin de plus de soldats

Meïr Porush, qui réclame depuis longtemps une loi en vue d’exempter les étudiants en yeshiva du service militaire national obligatoire, soutient le maintien des opérations à Gaza

Le ministre des Affaires de Jérusalem, Meïr Porush, au centre, à Jérusalem, le 21 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Affaires de Jérusalem, Meïr Porush, au centre, à Jérusalem, le 21 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Affaires de Jérusalem, Meïr Porush, du parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah, a déclaré jeudi que l’armée israélienne a besoin de plus de troupes « pour être en mesure de remplir ses missions » et de maintenir ses opérations.

Porush, dont le parti réclame depuis longtemps une loi exemptant les membres de la communauté ultra-orthodoxe du service militaire, s’est exprimé un jour après que le ministère de la Défense a annoncé son intention d’enrôler quelque 1 300 soldats en mars, plusieurs mois avant la date prévue.

Le communiqué du ministère de la Défense estime à 850 le nombre des stagiaires qui seront recrutés dans le cadre des programmes de préparation militaire ou de service communautaire, et à 450 celui des stagiaires actuellement dans les yeshivot, avec une priorité pour ceux qui doivent s’engager cette année. Les candidats évacués pour raisons militaires des zones frontalières de Gaza et du Liban ne seront pas recrutés par cette voie.

Selon un article paru dans le quotidien Haaretz, le nombre d’étudiants de yeshiva engagés précocement était à l’origine fixé à 150, mais il a été porté à 450 suite aux réclamations de parents et directeurs de programme, qui se sont émus des chiffres très différents entre yeshivot, programmes de préparation militaire ou de service communautaire, signes pour eux d’une inégale répartition de la charge.

Les bureaux de recrutement de l’armée israélienne, à Tel HaShomer, près de Tel Aviv, le 23 octobre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

La guerre à Gaza a éclaté lorsque quelque 3 000 terroristes du Hamas ont fait irruption dans le sud d’Israël par la frontière de Gaza pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, dont le plus jeune a un an.

132 des otages enlevés par le groupe terroriste palestinien du Hamas et ses complices le 7 octobre sont encore à Gaza, mais certains ne sont plus en vie – après la remise en liberté de 105 civils au cours d’une trêve d’une semaine à la fin du mois de novembre.

Après cette attaque, Israël a déclaré la guerre au groupe terroriste, procédant au plus grand rappel de réservistes de toute l’histoire du pays, avec des centaines de milliers de personnes qui ont revêtu l’uniforme dans le cadre d’une mobilisation massive qui a changé le quotidien de toute une nation touchée en plein cœur.

L’assaut et la guerre qui a suivi ont aussi entraîné des changements dans la communauté ultra-orthodoxe. Jusqu’alors, peu de haredim avaient fait le choix de servir dans l’armée israélienne, bénéficiant d’une exemption du service militaire obligatoire de manière à pouvoir étudier la Torah à plein temps.

Mais au lendemain du 7 octobre, ce sont des milliers d’hommes ultra-orthodoxes qui se sont enrôlés et un nombre encore plus important de membres de la communauté se sont mobilisés – mettant en place des opérations d’aide aux soldats ou aux communautés frappées par les actes barbares du Hamas. Ce désir massif d’apporter une contribution, expliquent les haredim, trouve son origine dans une culture d’aide mutuelle bien ancrée dans la société ultra-orthodoxe ainsi que dans un processus d’identification à l’ampleur de la tragédie historique juive.

Gavriel Fiske a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.