Rechercher

Le mouvement conservateur publie la liste des rabbins expulsés ou suspendus

Neuf personnes figurent sur la liste, dont un rabbin arrêté en Israël pour avoir célébré un mariage non orthodoxe

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

La convention 2014 de l'Assemblée rabbinique du mouvement conservateur. (Crédit : capture d'écran/YouTube)
La convention 2014 de l'Assemblée rabbinique du mouvement conservateur. (Crédit : capture d'écran/YouTube)

Le Mouvement conservateur a publié une liste des rabbins qu’il a expulsés ou suspendus suite à des allégations de mauvaise conduite, alors qu’il cherche à améliorer son traitement des accusations contre son leadership spirituel.

« La publication des noms de ceux qui ont enfreint notre code de conduite est une étape de plus dans notre engagement permanent en faveur de la transparence », a déclaré le rabbin Daniel Pressman, qui préside le comité d’éthique de l’assemblée rabbinique du mouvement.

« En tant que société, nous avons appris les dangers que nous courons lorsque nous omettons de parler et de dénoncer. Le travail de révision et de mise à jour du code de conduite professionnel de l’AR (Assemblée rabbinique) fait partie de notre obligation sacrée d’améliorer continuellement nos pratiques qui contribuent à maintenir et à créer des communautés sûres », a ajouté la directrice de l’engagement de l’AR, le rabbin Sheryl Katzman, dans une déclaration publiée jeudi.

La liste, publiée mardi par l’AR, comprend neuf noms de rabbins vivants qui ont été réprimandés depuis 2004. Ils sont répartis en trois catégories : ceux qui ont été expulsés pour des infractions plus graves telles que l’inconduite sexuelle, ceux qui ont été expulsés pour des infractions moins graves telles que des violations des « normes de pratique religieuse » de l’AR, et ceux qui ont été suspendus pour des violations éthiques.

Aucun détail spécifique n’a été fourni pour expliquer les infractions de chacun des rabbins listés – seulement la date de la décision et une description générale de l’infraction.

Parmi les rabbins expulsés plus tôt cette année pour des « affaires financières et commerciales » figure Dov Haiyun.

En 2018, Haiyun a été arrêté par la police israélienne pour avoir célébré un mariage non orthodoxe. Il n’a jamais été inculpé et le mouvement conservateur l’a ardemment défendu, fustigeant les autorités israéliennes sur cet épisode.

La publication de la liste est intervenue environ sept mois après que l’AR a annoncé le lancement d’un examen plus large de son code de conduite et de la façon dont elle a traité les plaintes contre le personnel.

Le mouvement conservateur a fait l’objet d’un examen approfondi à la suite d’allégations selon lesquelles de hauts responsables de son mouvement de jeunesse ont ignoré des allégations d’agression sexuelle portées contre un ancien directeur régional.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...