Le mouvement Massorti vilipende Netanyahu pour sa « vérité alternative » sur le mur Occidental
Rechercher

Le mouvement Massorti vilipende Netanyahu pour sa « vérité alternative » sur le mur Occidental

"Honte à vous, monsieur le Premier ministre", clame la vidéo, qui montre Benjamin Netanyahu s'enthousiasmer sur l'unité du peuple juif

Des membres du mouvement réformé et de l'Hebrew Union College affrontent des manifestants ultra-orthodoxes et des agents de sécurité, en essayant d'entre sur l'esplanade du mur Occidental, dans la Vieille ville de Jérusalem, le 16 novembre 2017. (Crédit : Noam Rivkin Fenton,/Flash90)
Des membres du mouvement réformé et de l'Hebrew Union College affrontent des manifestants ultra-orthodoxes et des agents de sécurité, en essayant d'entre sur l'esplanade du mur Occidental, dans la Vieille ville de Jérusalem, le 16 novembre 2017. (Crédit : Noam Rivkin Fenton,/Flash90)

Le mouvement Massorti en Israël a lancé une attaque virulente contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu lundi pour sa « présentation d’une vérité alternative » au sujet des améliorations promises mais pas encore mises en œuvre de l’espace de prière égalitaire au sud de l’esplanade du mur Occidental.

En janvier 2016, le gouvernement avait réussi à négocier un accord avec les mouvements réformés et conservateurs, le groupe des Femmes du Mur et l’Agence Juive pour créer un espace de prière égalitaire pour les fidèles non-orthodoxes au mur Occidental, le lieu le plus saint du judaïsme.

Mais six mois plus tard, sous la pression des membres ultra-orthodoxes de la coalition, le gouvernement a suspendu cet accord.

La « vérité alternative » de Netanyahu était « douloureuse, exaspérante et un crachat dans le visage », a déclaré le mouvement Massorti en Israël, similaire au mouvement conservateur américain, sur sa page Facebook en hébreu.

Le message a été posté en accompagnement d’une vidéo qui met en contraste les propos tenus par le Premier ministre à l’intention des dirigeants du judaïsme américain dans une interview vidéo avec Richard Sandler, président des fédérations juives d’Amérique du Nord au début du mois, et d’autre part, la réalité de ce qui a été convenu mais pas réalisé.

יהדות ארה"ב לנתניהו- תתבייש

בהתייחסו לפרשת חוטובלי, אמר ח"כ דוד ביטן ב'שישי עם אילה חסון' בערוץ 10 "העיתוי של סגנית השר חוטובלי היה לא טוב. בדיוק כשהורדנו את הלהבות מול יהדות ארה"ב". כמה שהוא טועה ח"כ ביטן. יומיים אחרי "הורדת הלהבות" הנה סרטון שמשקף את הלך הרוח. לא רק אכזבה, גם כעס. ולא על חוטובלי, על דבריו של ראש הממשלה למנהיגי הקהילות היהודיות בארה"ב. הצגת האמת האלטרנטיבית בנוגע למתווה הכותל לא עוברת שם בדממה. היא כואבת, היא מרתיחה, היא יורקת בפנים.לכתבה בחדשות 2>>> http://bit.ly/2AabbAh Benjamin Netanyahu – בנימין נתניהו

Posted by ‎The Masorti Movement In Israel-התנועה המסורתית בישראל‎ on Monday, 27 November 2017

La vidéo accuse Netanyahu de « parler d’amélioration mais qu’aucune amélioration n’a été apportée, en dépit des deux ans écoulés depuis que l’accord a été conclu ».

Parmi les promesses non tenues mises en lumière dans la vidéo, le mouvement évoque l’entrée commune dans l’esplanade principale ; l’espace de prière égalitaire adjacent, c’est-à-dire que le nouvel espace de prière ne soit pas caché ; le fait que les mouvements conservateurs et réformés et les Femmes du Mur officiellement impliqués dans la gestion du site ; que le gouvernement finance les offices religieux qui y sont proposés, et que les lois officielles qui administrent les lieux saints stipulent explicitement que l’usage local est pluraliste et égalitaire.

Netanyahu, qui s’adresse au judaïsme de la Diaspora depuis son bureau, en anglais, affirme : « je pense que le peuple juif est un seul et unique peuple. Je pense qu’Israël est le foyer de tous les Juifs et que tous les Juifs devraient avoir accès au mur Occidental. »

« Honte à vous, monsieur le Premier ministre », conclut la vidéo.

Selon la légende qui l’accompagne, la vidéo « reflète l’humeur, et pas seulement la déception, mais également la colère, et pas contre Hotovely, mais contre les choses que le Premier ministre a déclarées aux dirigeants du judaïsme américain ».

Vendredi, la vice-ministre des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a dû présenter publiquement des excuses pour avoir offensé les Juifs américains par les propos qu’elle a tenu. Elle avait déclaré, entre autres, que les Juifs américains « n’envoient pas leurs enfants se battre pour leur pays », et qu’ils « mènent des vies paisibles ».

Au début du mois, les fédérations juives d’Amérique du nord ont appelé Israël à renoncer à ses démarches « clivantes et nuisibles » visant à geler un accord passé sur la prière égalitaire au mur Occidental et sur le soutien apporté par l’Etat juif à un projet de loi qui offrirait le monopole aux autorités orthodoxes concernant les conversions au judaïsme.

Jerry Silverman, directeur exécutif des Fédérations juives d’Amérique du Nord, à l’Assemblée générale de 2012. (Crédit : JFNA/JTA)

Jerry Silverman, directeur-général de l’organisation JFNA, a évoqué la colère des Juifs non-orthodoxes aux Etats-Unis et parmi les leaders de la JFNA face au monopole orthodoxe en Israël.

« Israël peut-il vraiment être l’état-nation du peuple juif lorsqu’il n’y a aucune reconnaissance officielle des mouvements non-orthodoxes en Israël ? », s’est-il interrogé dans un discours prononcé dimanche soir, salué par de forts applaudissements.

En juillet, le gouvernement avait déclaré à la Cour suprême qu’il avait l’intention d’agrandir et d’améliorer l’espace de prière non-orthodoxe près de l’Arche de Robinson, en réponse à un appel déposé par les mouvements juifs non-orthodoxes, qui souhaitaient voir la création d’un espace de prière égalitaire permanent.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...