Le nombre de cas de virus actifs continue à chuter ; 266 morts en Israël
Rechercher

Le nombre de cas de virus actifs continue à chuter ; 266 morts en Israël

L'Etat juif termine la semaine avec moins de 50 infections quotidiennes ; les chiffres restent bas, selon le ministère de la Santé, qui redoute une seconde vague

Du personnel médical dans une unité de soin du coronavirus à l'hôpital Ichilov de Tel Aviv, le 4 mai 2020. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)
Du personnel médical dans une unité de soin du coronavirus à l'hôpital Ichilov de Tel Aviv, le 4 mai 2020. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Le nombre de cas confirmés de coronavirus au sein de l’Etat juif a augmenté de 22 au cours des dernières vingt-quatre heures, indiquent les chiffres diffusés vendredi matin par le ministère de la Santé – après une semaine qui a compté moins de 50 infections quotidiennes.

Un nouveau décès a été enregistré depuis jeudi soir, faisant monter le bilan des morts entraînées par le coronavirus dans le pays à 266.

Un nombre total de 16 589 cas de la maladie a été enregistré dans le pays – soit dix de plus que le bilan de la veille. Sur ce chiffre, 12 587 sont considérées comme guéries, ce qui signifie que le nombre de cas actif a baissé à 3 736.

Sur les Israéliens malades du virus, 60 se trouvent dans un état grave et 50 ont été placés sous respirateur artificiel. 41 se trouvent dans un état modéré et les autres ne présentent que des symptômes légers, a indiqué le ministère.

Ce dernier a précisé que 7 135 tests de dépistage ont été effectués jeudi.

Les Israéliens sur une plage de Tel Aviv, contrevenant aux règles instaurées pour stopper la propagation du coronavirus, le 12 mai 2020. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Le nombre de nouvelles infections a ralenti de manière spectaculaire au cours de ces dernières semaines. L’Etat juif a connu 14 jours sans voir plus de cent nouveaux cas confirmés en vingt-quatre heures.

Dans ce contexte de baisse des nouvelles infections, le gouvernement a allégé de plus en plus les restrictions mises en place pour réduire la propagation de l’épidémie, ouvrant certaines écoles et permettant à de nombreux commerces et entreprises de reprendre leurs activités. Il prévoirait actuellement encore davantage de mesures allant dans ce sens.

Les autorités se préparent toutefois à une seconde vague possible d’infections après que des milliers d’ultra-orthodoxes se sont réunis lundi soir et mardi à Jérusalem, à Beit Shemesh et sur le mont Meron pour célébrer la fête de Lag BaOmer, violant les directives mises en vigueur.

Des centaines de personnes se sont aussi réunies pour les funérailles, mardi, d’un soldat de l’armée israélienne tué pendant un raid en Cisjordanie. D’autres violations des règles ont été rapportées dans tout le pays – des passagers ont été entassés dans un vol intérieur vers Eilat et des citoyens ont ignoré la fermeture des plages, alors que le temps est actuellement exceptionnellement chaud pour la saison – un épisode caniculaire est même attendu ces prochains jours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...