Israël se prépare à une canicule ce week-end
Rechercher

Israël se prépare à une canicule ce week-end

Des températures atteignant 43° Celsius sont prévues dans certaines régions d'ici samedi ; le ministère de la Santé conseille aux personnes âgées de ne pas s'exposer au soleil

Un Arabe monte son chameau dans la brume aux alentours de la mosquée Nebi Musa, près de la ville de Jéricho, en Cisjordanie, lors d'une vague de chaleur, le 4 mai 2009. (AP Photo/Dan Balilty)
Un Arabe monte son chameau dans la brume aux alentours de la mosquée Nebi Musa, près de la ville de Jéricho, en Cisjordanie, lors d'une vague de chaleur, le 4 mai 2009. (AP Photo/Dan Balilty)

Israël se dirige vers une vague de chaleur, avec des températures qui devraient atteindre plus de 43°C dans certaines régions du pays au cours du week-end, selon les prévisions du service météorologique israélien (SMI).

Mardi, le ministère de la Santé a émis un avertissement aux seniors et aux personnes souffrant de pathologies, leur enjoignant de rester à l’intérieur, d’éviter tout effort physique inutile et de boire beaucoup lorsque la température augmentera au cours des prochains jours.

Selon le SMI, la chaleur commencera à se faire sentir dès mercredi, « les régions montagneuses et les zones intérieures devenant anormalement chaudes jusqu’à des conditions extrêmement chaudes et sèches » à mesure que la journée avance.

Samedi, « dans la plupart des régions, les indices de stress thermique élevé à extrême prévaudront », avec des températures atteignant 41°C à Afula et Beer Sheva, 43°C à Beit Shean, 36-37°C à Jérusalem et Tel Aviv, et 34°C à Safed.

Les températures élevées devraient persister jusqu’à la semaine prochaine, Bet Shean pouvant connaître des températures allant jusqu’à 46°C, et Tibériade 45°C, ce mardi.

De jeunes enfants jouent dans le miroir d’eau du parc Teddy à Jérusalem en pleine vague de chaleur dans tout le pays, le 17 juillet 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Juillet dernier a été le mois le plus chaud jamais observé dans le monde, avec des records de chaleur en Europe et des températures exceptionnellement élevées autour du cercle arctique.

Durant ce mois caniculaire, la température la plus élevée du pays a été enregistrée sur les rives sud de la mer Morte, près du site biblique de Sodome, où le mercure a atteint les 49,9°C, un record pour l’endroit.

Cette température étouffante n’était inférieure que de quelques degrés de la température la plus élevée jamais enregistrée dans le pays, 54°C en juin 1942 au kibboutz Tirat Zvi dans le nord de la vallée du Jourdain.

La chaleur de cet été avait également été responsable d’une vague massive d’incendies dans tout le pays, réduisant en cendres des maisons du centre d’Israël et forçant l’évacuation de centaines d’Israéliens.

En raison du temps chaud et sec, le service d’incendie et de secours a fortement limité en mai 2019 les traditionnels feux de joie allumés lors de la fête de Lag BaOmer, qui a lieu entre les fêtes de Pessah et de Shavouot.

Cette année, les feux de Lag BaOmer ont également été interdits, non pas à cause de la météo, mais par crainte qu’ils n’encouragent de grands rassemblements, ce qui favoriserait la propagation du nouveau coronavirus, au moment même où Israël commence à maîtriser l’épidémie de Covid-19.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...