Le nombre de décès au COVID-19 s’élève à 79 en Israël ; 119 personnes intubées
Rechercher

Le nombre de décès au COVID-19 s’élève à 79 en Israël ; 119 personnes intubées

Le ministère de la Santé a ajouté que le nombre de cas de COVID-19 enregistrés dans le pays s’élevait à 9 755, soit une hausse de 351 au cours des dernières 24 heures

Une ambulance du Magen David Adom, à Bnei Brak, le 1er avril 2020. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Une ambulance du Magen David Adom, à Bnei Brak, le 1er avril 2020. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Jeudi matin, le ministère de la Santé israélien a annoncé la mort de six nouvelles personnes des suites du coronavirus. Ce sont 79 personnes au total qui ont perdu la vie des suites de la maladie.

Il a ajouté que le nombre de cas de COVID-19 enregistrés dans le pays s’élevait à 9 755, soit une hausse de 351 au cours des dernières 24 heures.

171 malades se trouvent dans un état modéré et le reste ne présente que des symptômes légers.

Jusqu’à présent, 864 personnes ont guéri du virus.

Parmi les dernières victimes, un homme est décédé au centre médical Baruch Padeh dans la ville de Tibériade, dans le nord du pays. Il souffrait de problèmes de santé sous-jacents, a indiqué l’hôpital dans un communiqué.

L’homme vivait dans une maison de retraite de la ville – aucun détail n’a été divulgué sur son identité et l’établissement dans lequel il vivait n’a pas été nommé.

Mercredi, le COVID-19 a fait huit nouveaux décès, dont deux personnes qui résidaient dans le centre médical de Mishan dans la ville de Beer Sheva, dans le sud du pays, ce qui porte à 10 le nombre de personnes de l’établissement à être décédées du virus.

Mercredi, un troisième résident du centre de vie assistée de Yokra, dans la ville de Yavne’el, dans le nord du pays, est également décédé.

Le nouveau coronavirus se propage rapidement dans les maisons de retraite du pays, suscitant une vive inquiétude pour la sécurité des personnes âgées. Le centre de vie Nofim à Jérusalem a également été durement touché par l’épidémie.

Des secouristes du Magen David Adom. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Mardi, un homme de 37 ans est décédé des suites de la maladie. C’est la plus jeune victime du coronavirus en Israël.

Presque tous ceux qui sont morts des suites du coronavirus meurtrier en Israël étaient des personnes âgées avec comorbidité, selon les responsables hospitaliers.

Tandis que le bilan des morts continue de grimper de manière constante, les experts ont pointé une hausse relativement lente du nombre de malades placés sous respirateur, ce qui est pour eux une source d’encouragement potentielle.

Les responsables de la santé, mettant un bémol à cet optimisme prudent, s’attendent à ce qu’Israël ne parvienne pas à effectuer les 10 000 tests de dépistage au coronavirus anticipés par jour en raison d’une pénurie d’un réactif essentiel. Mardi, moins de 2 000 Israéliens ont été testés au COVID-19, a annoncé la Douzième chaîne.

Mercredi, il a été annoncé qu’une cargaison de dizaines de milliers de tests de dépistage devait arriver de Corée du sud, selon des informations. Toutefois, cet approvisionnement ne durera que quelques jours si le nombre prévu au quotidien de dépistages des citoyens est respecté.

Un professionnel du Magen David Adom portant des vêtements de protection à titre préventif contre le coronavirus, teste un patient présentant des symptômes de coronavirus, à Jérusalem, le 28 mars 2020. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Une fermeture nationale interdisant les déplacements interurbains est entrée en vigueur mardi, en amont de la fête de Pessah. Un confinement total a été mis en place lors de la première nuit de la fête, mercredi, pour empêcher une plus grande propagation du virus.

Les Israéliens ne sont néanmoins toujours pas autorisés à quitter leur ville de résidence dans le cadre de directives générales à l’échelle nationale qui ne seront levées que vendredi à 6 heures du matin. À Jérusalem, qui compte le plus de cas de virus dans le pays, les résidents ne peuvent pas voyager au-delà de l’une des sept zones dans laquelle ils vivent.

Le gouvernement doit se réunir vendredi et pourrait prolonger le verrouillage, selon le site d’information Walla.

Moshe Bar Siman-Tov, directeur-général du ministère de la Santé, a indiqué mardi que s’il devait y avoir une baisse du nombre de cas de la maladie – qui passerait de centaines actuellement à des dizaines par jour – le gouvernement serait en mesure d’alléger graduellement les restrictions visant à réduire la propagation du virus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...