Le nombre de Juifs dans le monde reste très inférieur à celui d’avant la Shoah
Rechercher

Le nombre de Juifs dans le monde reste très inférieur à celui d’avant la Shoah

Selon le Bureau central des statistiques, il y avait 14,7 millions de Juifs fin 2018, selon les chiffres publiés avant le jour de Yom HaShoah ; en 1939, ils étaient 16,6 millions

Une immense foule d'hommes juifs orthodoxes se trouve au stade MetLife à East Rutherford, New Jersey, le 1er août 2012, lors de la célébration du Siyum HaShas. (AP Photo/Mel Evans)
Une immense foule d'hommes juifs orthodoxes se trouve au stade MetLife à East Rutherford, New Jersey, le 1er août 2012, lors de la célébration du Siyum HaShas. (AP Photo/Mel Evans)

À la veille de Yom HaShoah (Journée de commémoration de la Shoah), qui commence lundi soir, le Bureau central des statistiques (BCS) a publié dimanche des données sur le nombre de Juifs dans le monde.

Selon le CBS, il y avait 14,7 millions de Juifs à la fin de 2018, soit un peu moins que les 14,8 millions de 1925, mais nettement moins que les 16,6 millions de 1939, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, et de la Shoah, au cours de laquelle six millions de Juifs ont été systématiquement assassinés.

Les 6,7 millions de Juifs en Israël représentent 45 % de la population mondiale. Parmi eux, 5,2 millions sont nés en Israël, tandis que la majorité des autres, 1 million, sont nés soit en Europe, soit sur le continent américain.

Les États-Unis ont la deuxième plus grande population juive, avec 5,7 millions de personnes, suivis par la France, le Canada, le Royaume-Uni, l’Argentine, la Russie, l’Allemagne et l’Australie.

Cette année, Yom HaShoah est célébré le 21 avril.

Yad Vashem, le mémorial israélien de la Shoah à Jérusalem, a annoncé au début de ce mois une initiative mondiale de lecture de noms pour marquer les commémorations de cette année, au lieu des cérémonies annuelles habituelles, qui sont impossibles en raison des restrictions liées aux coronavirus.

La campagne, #RememberingFromHome #ShoahNames, appelle le public du monde entier à s’enregistrer en train de réciter les noms des victimes de la Shoah et à partager la vidéo sur les réseaux sociaux en utilisant les hashtags de la campagne.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...