Rechercher

Le nombre de patients gravement malades du COVID dépasse les 200

Le taux de tests positifs atteint 11,71 %, le plus élevé depuis octobre 2020 ; 17 521 nouveaux cas ont été diagnostiqués samedi ; plus de 500 personnes ont été hospitalisées

Des travailleurs du Magen David effectuent un test d'antigène rapide COVID-19 dans un centre de dépistage à Jérusalem, le 5 janvier 2022. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Des travailleurs du Magen David effectuent un test d'antigène rapide COVID-19 dans un centre de dépistage à Jérusalem, le 5 janvier 2022. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le nombre de patients atteints du COVID-19 répertoriés comme gravement malades est passé à 206, selon les chiffres du ministère de la Santé publiés dimanche, qui montrent que le nombre de cas continue à augmenter.

Alors que le nombre de 17 521 nouveaux cas recensés samedi est en légère baisse par rapport au record de 18 831 nouveaux cas enregistrés vendredi, le taux de positivité des tests a atteint des niveaux jamais vus depuis plus d’un an. Le nombre de cas diminue généralement pendant le week-end en raison du Shabbat.

Le nombre de cas graves de COVID-19 recensés dimanche a presque doublé par rapport aux 112 patients dans un état grave enregistrés une semaine auparavant. Le nombre d’hospitalisations est passé de 338 il y a une semaine à 524.

Le taux de positivité de 11,71 % est le plus élevé enregistré depuis octobre 2020, bien qu’il soit survenu alors qu’Israël a commencé à accepter les tests antigéniques moins précis, tout en réservant les tests PCR, plus efficaces, aux plus de 60 ans et aux personnes non vaccinées, afin de réduire l’affluence aux stations de test.

Les tests sont généralement moins nombreux pendant le week-end, mais le nombre de nouveaux cas enregistrés samedi est le plus élevé jamais enregistré pour ce jour de la semaine depuis le début de la pandémie, début 2020, et il est quatre fois supérieur aux 4 231 cas enregistrés la semaine précédente. Le précédent record pour un samedi était apparemment le 11 septembre, lorsque 10 292 nouveaux cas avaient été découverts.

Avec les nouveaux cas, il y avait 115 010 patients actifs dans le pays.

Le nombre de décès reste à 8 259, sans changement depuis vendredi.

Le personnel médical de l’hôpital Hadassah Ein Kerem porte des équipements de sécurité alors qu’il travaille dans le service COVID de l’hôpital, récemment rouvert, à Jérusalem, le 27 décembre 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Les responsables ont déclaré qu’Israël est confronté à la fois à la souche Omicron, qui se propage plus rapidement, et à la souche Delta, plus dangereuse, exprimant la crainte que le système de santé ne soit débordé par l’augmentation des cas de grippe qui prennent également de la place dans les hôpitaux.

Le taux de transmission du virus, R, qui indique à combien de personnes chaque personne infectée transmet le virus, est passé à 1,97 après avoir légèrement baissé la veille. Le taux de transmission est basé sur des données recueillies dix jours auparavant et les valeurs supérieures à 1 indiquent que les infections se propagent – plus le chiffre est élevé, plus le taux est important.

En proie à une cinquième vague d’infections à coronavirus, alimentée cette fois par le variant hautement contagieux Omicron, Israël a connu ces derniers jours un nombre record de cas quotidiens.

La Douzième chaîne a rapporté samedi que les files d’attente pour les tests PCR avaient été considérablement réduites grâce à de nouvelles réglementations en matière de tests. Cependant, de longues files d’attente ont été signalées dans les stations de test antigénique à travers le pays, car la population plus jeune s’est simplement tournée vers ces tests.

Les personnes vaccinées peuvent également effectuer des tests antigéniques rapides à domicile, mais il y a eu de graves pénuries de kits de test ces derniers jours, les Israéliens ayant fait des raids dans les magasins pour les trouver.

Des employés du secteur médical et des membres de leur famille reçoivent une quatrième dose de vaccin contre la COVID-19 à l’hôpital Hadassah de Jérusalem, le 6 janvier 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le gouvernement a exhorté le public à se faire vacciner et les vaccins sont disponibles pour toute personne âgée de cinq ans ou plus.

Sur les 9,5 millions d’habitants d’Israël, 6 621 321 ont reçu au moins une dose de vaccin, selon les chiffres du ministère de la Santé publiés dimanche. Parmi eux, 5 963 196 ont également reçu une deuxième dose et 4 322 783 un rappel.

La semaine dernière, Israël a commencé à distribuer des quatrièmes rappels supplémentaires à sa population âgée et à son personnel soignant, le premier pays au monde à le faire. Samedi, 254 000 personnes avaient reçu le deuxième rappel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...