Le nouveau centre Peres présente la technologie israélienne et suscite le rêve
Rechercher

Le nouveau centre Peres présente la technologie israélienne et suscite le rêve

Au lancement du centre d'innovation, l'ancien président veut rendre la technologie accessible à tous et réduire le fossé entre arabes et juifs et entre pauvres et riches

L’ancien président israélien Shimon Peres, accompagné du président Reuven Rivlin et du Premier ministre Benjamin Netanyahu, ont posé aujourd’hui la première pierre du Centre israélien pour l’innovation, qui sera un centre de visiteurs et une source d’innovation technologique.

Le nouveau centre, qui devrait ouvrir en 2018, sera situé dans les locaux de Centre Peres pour la paix sur la côte de Jaffa au sud de Tel Aviv. Il a pour but d’attirer des invités du monde entier afin d’apprendre au sujet des réalisations d’Israël dans la sphère technologique.

Lors de l’évènement, auquel ont assisté des personnalités de premier plan de l’industrie de la high tech, y compris les fondateurs de Check Point Software Technologies Ltd. Gil Shwed et Yossi Vardi, Peres a dévoilé son aspiration que le centre soit utilisé pour combler le fossé entre les populations juives et arabes, entre les riches et les pauvres, et qu’il entraîne une collaboration régionale dans le domaine de l’innovation.

« Nous allons prouver que l’innovation n’a pas de limites et pas de barrières. L’innovation permet le dialogue entre les nations et entre les peuples. Elle va permettre à des jeunes gens – juifs, musulmans et chrétiens – de s’investir dans la science et la technologie de façon égale. Ici nous allons insister sur le fait que nous pouvons promouvoir la paix depuis l’enfance, et nous allons éveiller l’imagination de chaque petit garçon ou fille et enrichir leurs rêves. » a ajouté Peres, avec la voix de ses 93 ans tantôt faible, tantôt résonnante.

« Nous devons ouvrir nos portes à toutes les populations, ultra-orthodoxe et arabe, afin qu’elles puissent également profiter des fruits de cette innovation. »

Mais en même temps que d’être exposé à la technologie, les enfants doivent également recevoir des valeurs, « parce que sans valeurs, la technologie menace le monde, » a-t-il dit. « La technologie doit être utilisée à la fois pour la croissance sociale et économique. »

L'ancien président Shimon Peres (au centre), avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le président Reuven Rivlin pour la cérémonie de pose de la première pierre du Centre d'innovation israélien, le 21 juillet 2016. (Crédit : autorisation)
L’ancien président Shimon Peres (au centre), avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le président Reuven Rivlin pour la cérémonie de pose de la première pierre du Centre d’innovation israélien, le 21 juillet 2016. (Crédit : autorisation)

Peres, qui a été le chef d’orchestre de la force aérienne israélienne et du réacteur nucléaire, et un architecte des accords de paix entre Israël et la Jordanie ou l’Egypte, a appelé les pays voisins d’Israël à joindre leurs forces et à créer une « région start-up ».

« La paix, l’innovation et la science doivent être atteignables par tous. Non seulement Israël sait bénéficier des fruits de l’innovation, mais cela doit être le cas de toute la région, » a-t-il dit. « Prenons la route de la paix et de l’innovation, qui sera toujours meilleure que celle de la guerre et de la terreur, » a affirmé Peres.

Le centre va présenter l’histoire d’Israël en tant que nation start-up ; il va montrer une exposition cinétique de milliers d’écrans qui ont pour but de présenter le meilleur de la technologie israélienne ; il va héberger une bibliothèque digitale où les visiteurs pourront poser des questions et recevoir des réponses à propos de l’histoire de l’innovation israélienne; et héberger un centre névralgique entrepreneurial pour permettre des rencontres, des « hackathons » et des cours dans une multitude de langues pour étudiants, entrepreneurs et innovateurs.

« Israël est devenu un centre névralgique pour la technologie et la high tech, » a affirmé Rivlin. Et alors même que le manque de travailleurs qualifiés menace ce paysage high tech, il y a une solution à portée de main. Le pays devrait puiser dans ses populations ultra-orthodoxe et arabe, qui sont sous-représentées aujourd’hui dans le secteur de la high-tech, afin de combler ce fossé, a dit Rivlin.

De gauche à droite : le président Reuven Rivlin, l'ancien président Shimon Peres, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec des casques de réalité virtuelle, pendant l'inauguration du Centre pur l'innovation, le 21 juillet 2016. (Crédit : autorisation)
De gauche à droite : le président Reuven Rivlin, l’ancien président Shimon Peres, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec des casques de réalité virtuelle, pendant l’inauguration du Centre pur l’innovation, le 21 juillet 2016. (Crédit : autorisation)

Le Centre israélien pour l’innovation est une autre réalisation d’envergure dans le déroulé de vie de Peres, a affirmé Netanyahu.

« Avec le but d’ouvrir des centres d’innovation similaires dans des pays à travers le Moyen Orient et l’Afrique du Nord, Peres rêve en grand, mais comme il le dit souvent, ‘notre seule erreur est de ne pas rêver assez grand’. »

Le nouveau centre de Jaffa va être établi avec l’aide de donateurs des communautés juives de l’étranger et de dirigeants de compagnies internationales, a affirmé le centre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...