Le pape François à la synagogue de Rome, une bénédiction
Rechercher

Le pape François à la synagogue de Rome, une bénédiction

Pour le président de l’Union Libérale Israélite de France, cette visite pontificale s'apparente à une bénédiction

Le pape François recevant des membres de la communauté du Chemin néocatéchuménal, le 1er février 2014 au Vatican 
(Crédit : AFP Filippo Monteforte)
Le pape François recevant des membres de la communauté du Chemin néocatéchuménal, le 1er février 2014 au Vatican (Crédit : AFP Filippo Monteforte)

Le pape François se rend dimanche pour la première fois de son pontificat à la grande synagogue de Rome.

C’est le troisième pape à se rendre dans la synagogue de Rome.

Jean-François Bensahel, président de l’Union Libérale Israélite de France salue cet événement.

« La visite du Pape François doit être vécue sur le mode de la bénédiction. Elle illustre la relation de fraternité si unique entre Juifs et chrétiens, ébauchée dans la déclaration « Nostra Aetate ».

« C’est pour, nous aussi encourager cette relation, que nous avons rédigé avec quatre autres membres du judaïsme français La Déclaration pour le Jubilé de Fraternité à venir« .

Ce texte qui a été remis le 23 novembre 2015 par le Grand Rabbin de France au Cardinal André Vingt-Trois exprime la volonté du judaïsme français d’approfondir, pour les cinquante années à venir, le dialogue, l’amitié et la fraternité.

Le pape Jorge Bergoglio, qui est lié d’amitié au rabbin de Buenos Aires Abraham Skorka avec qui il a écrit un livre du temps où il était cardinal, a multiplié les gestes à l’égard de la communauté juive.

« A l’invitation du Grand Rabbin de Rome, le Saint-Père se rendra à la grande synagogue dimanche 17 janvier. Elle fera donc suite à celles effectuées par Jean-Paul II et Benoît XVI. Outre les représentants du judaïsme, le pape rencontrera la communauté juive de Rome », a indiqué le communiqué du Vatican.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...