Le Parlement suisse approuve une loi contre le financement du BDS
Rechercher

Le Parlement suisse approuve une loi contre le financement du BDS

Le Conseil national a approuvé une mention contre le financement des associations prônant l'antisémitisme ou le boycott d'Israël

Le drapeau suisse. Illustration. (Crédit : CC BY-SA/Wikimedia Commons)
Le drapeau suisse. Illustration. (Crédit : CC BY-SA/Wikimedia Commons)

Le Courrier rapporte que la Suisse se dirige vers une interdiction du financement des ONG prônant l’antisémitisme ou le boycott d’Israël. Le Conseil d’Etat doit encore se prononcer pour confirmer l’adoption définitive d’une loi courant mai.

La motion a été déposée par le député UDC/SO Christian Imark qui a affirmé que « des révélations mettent régulièrement en évidence les relations douteuses entretenues par des ONG bénéficiant plus ou moins discrètement des subsides de la part de la Confédération » rapporte le journal suisse.

« L’argent du contribuable suisse n’est pas directement utilisé pour des campagnes racistes, haineuses, antisémites ou encore de boycott. Mais il alimente bien les caisses d’ONG impliquées dans ce type d’activités » continue Chritsian Imark.

Le député a visé des ONG telles que Al-Haq, Adalah, et Breaking the Silence « qui appellent au boycott et au désinvestissement contre Israël […] et sont à l’origine de campagne anti-sioniste et raciste qui appellent à la destruction d’Israël et sont parfois en connexion avec des organisations terroristes. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...