Le père d’un soldat mort au combat dénonce l’inaction du gouvernement
Rechercher

Le père d’un soldat mort au combat dénonce l’inaction du gouvernement

Simha Goldin a demandé à Netanyahu de “tenir les promesses que vous nous avez faites à nous et à nos enfants”

Simha, à droite, et Leah Goldin, pendant une conférence de presse, le 27 août 2017. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Simha, à droite, et Leah Goldin, pendant une conférence de presse, le 27 août 2017. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Les parents de Hadar Goldin et Oron Shaul, soldats tombés au combat dont les corps sont encore retenus dans la bande de Gaza par le Hamas depuis la guerre de 2014, ont fustigé le ministre de la Défense Avigdor Liberman qui a insisté, lundi matin, sur le fait qu’il n’accepterait pas à un échange de prisonniers au cours duquel Israël relâcherait des détenus sécuritaires.

« Liberman a violé son engagement envers le code éthique de l’armée israélienne » en écartant tout échange de prisonniers viables, a accusé Simha Goldin, le père de Hadar, dans une déclaration en direct dimanche à la presse sur la Deuxième chaîne.

Il s’est alors adressé au Premier ministre Benjamin Netanyahu. « La politique israélienne sur les portés disparus a été établie il y a longtemps par les Premiers ministres. Elle fait partie des responsabilités de la tâche [qui vous incombe]. Je me tourne vers le Premier ministre Netanyahu et j’affirme qu’un nouveau coordinateur doit être nommé immédiatement. »

L’ancien coordinateur chargé de négocier avec le Hamas un éventuel échange de prisonniers, Lior Lotan, a indiqué la semaine dernière qu’il démissionnait après avoir passé trois ans à ce poste.

« Vous, Premier ministre, vous devez tenir les promesses que vous nous avez faites à nous et à nos enfants. Notre fils, Hadar, n’est pas une ‘transaction’, c’est un héros. N’en faites pas un ‘coût’. Nous ne sommes pas dans une salle des marchés », a déclaré Goldin.

« Nous demandons une équation totalement nouvelle : Faire pression sur le Hamas. Vous avez le choix entre deux choses : soit un échange de prisonniers, soit faire pression sur le Hamas », a-t-il ajouté.

Les soldats israéliens Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (Crédit : Flash90)
Les soldats israéliens Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (Crédit : Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...