Le plus septentrional des centres communautaires juifs ouvre en Russie arctique
Rechercher

Le plus septentrional des centres communautaires juifs ouvre en Russie arctique

Il aura fallu quatre ans et près de 3 millions de dollars pour construire l'édifice situé à Arkhangelsk

Vue aérienne de la ville d'Arkhangelsk (Crédit : CC-BY SA Forum Arctica/Wikipedia)
Vue aérienne de la ville d'Arkhangelsk (Crédit : CC-BY SA Forum Arctica/Wikipedia)

La ville russe d’Arkhangelsk a vu l’ouverture d’une synagogue à l’intérieur de ce qui pourrait bien être le centre communautaire juif le plus septentrional du monde.

Un édifice de trois étages a ouvert lundi, après quatre ans de constructions et une levée de fonds de près de trois millions de dollars auprès de donateurs privés, a déclaré Anatoly Obermeister, le président de la communauté juive locale à l’agence de presse Regnum.

Arkhangelsk, la ville où le soleil brille 21 heures par jour, est située à quelque 1 200 kilomètres au nord de Moscou, et sa latitude est à trois degrés au nord d’Anchorage, en Alaska.

Indépendamment, la construction de la synagogue la plus à l’ouest de la Russie continue, à Kaliningrad, une enclave prise en sandwich entre la Lituanie et la Pologne. C’est une réplique de la synagogue de Konigsberg, un bâtiment comprenant un dôme, qui était l’un des monuments juifs les plus impressionnants, avant sa destruction pendant les pogroms de la nuit de cristal, en 1938. Elle ouvrira à l’occasion du 80e anniversaire du pogrom, en novembre.

En février, un dôme de 32 tonnes a été installé sur la synagogue de Konigsberg. Le mois suivant, les ouvriers ont installé la première des huit fenêtres en verre teinté. Elles sont décorées sur le thème des travaux de l’artiste Marc Chagall, un juif qui a grandi dans l’actuelle Biélorussie.

Les frais de constructions de la synagogue Konigsberg se sont élevés à plusieurs millions de dollars. Le philanthrope Vladimir Katsman a également fait don de quatre millions de dollars pour le projet.

Les deux projets sont supervisés par la fédération des communautés juives de Russie et la branche locale du mouvement Habad-Loubavitch. Le grand-rabbin russe Berel Lazar a assisté aux cérémonies de pose de la première pierre pour les deux établissements.

A Arkhangelsk, la nouvelle synagogue fait partie du North Star Jewish Cultural Center. L’immeuble moderne, fait de verre et de métal, présente une entrée avec une immense étoile de David. Le bâtiment comporte une salle de concert de 500 places.

La communauté juive locale est composée de 200 membres, selon Regnum. L’article indique que North Star pourrait bien être le centre communautaire juif le plus au nord du mode, un titre qui revenait jusqu’à maintenant à un musée juif et à des institutions communautaires à Trondheim, en Norvège, située à un degré au sud d’Arkhangelsk.

Arkhangelsk, site de pêche et d’abattage, abritait deux synagogues avant la révolution communiste.

Elles ont fermé leurs portes dans les années 1920. La première communauté juive connue était formée par les ancien cantonistes, les victimes d’une politique en vigueur de 1827 à 1856, qui forçaient les communautés juives à envoyer dix enfants de plus de douze ans par tranche de 1 000 juifs à l’armée russe.

L’an dernier, les autorités de la ville sibérienne de Tomsk ont remis à la communauté juive la synagogue en bois construite par les anciens cantonistes. Cette communauté, dirigée par un rabbin du mouvement Habad, se prépare à ouvrir un grand centre communautaire à proximité de la synagogue.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...