Le PM indien compare les ‘frappes chirurgicales’ de son armée aux opérations de Tsahal
Rechercher

Le PM indien compare les ‘frappes chirurgicales’ de son armée aux opérations de Tsahal

Narendra Modi a salué le travail des militaires dans l'offensive menée au Cachemire, et affirmé que ses forces armées ont autant de capacités que l'armée israélienne

Des véhicules de l'armée indienne à Pampore, en Inde le 11 octobre 2016. (Crédit : AFP / TAUSEEF MUSTAFA)
Des véhicules de l'armée indienne à Pampore, en Inde le 11 octobre 2016. (Crédit : AFP / TAUSEEF MUSTAFA)

Le Premier ministre indien Narendra Modi a comparé cette semaine les “frappes chirurgicales” effectuées par son armée contre les rebelles pakistanais au cours d’une offensive récente menée dans la région dispute du Cachemire aux opérations des militaires israéliens.

“Dans tout le pays, on évoque, ces jours-ci, la bravoure de notre armée. Nous entendions cela, auparavant, au sujet d’Israël. La nation a constaté que l’armée indienne n’est pas inférieure à qui que ce soit », a déclaré Modi lors d’un rassemblement militaire qui s’est tenu mardi, selon les médias indiens.

Le discours du Premier ministre survient une semaine après que les forces gouvernementales aient tué deux rebelles pakistanais qui s’étaient cachés dans une base établie dans la partie de la région du Cachemire contrôlée par l’Inde, lors d’un affrontement féroce qui a duré trois jours.

Le Cachemire est le théâtre des plus grandes manifestations contre la gouvernance indienne que la région a connu ces dernières années, dans le sillage du meurtre, au mois de juillet, d’un commandant rebelle populaire par les soldats indiens.

Ce sont plus de 80 civils qui ont été tués et des milliers ont été blessés, des centaines parmi eux rendus aveugles ou mutilés, majoritairement par les balles et les plombs de fusil de chasse tirés par les forces gouvernementales sur les manifestants qui leur jetaient des pierres.

Les attaques des rebelles sur les forces gouvernementales ont également augmenté ces dernières semaines. Samedi, les militants ont attaqué un poste de police dans le sud de la vallée du Cachemire, faisant un mort du côté des officiers.

L’Inde et le Pakistan administrent chacun une partie du Cachemire, mais les deux revendiquent la totalité de ce territoire himalayen. La majorité des habitants de la zone contrôlée par l’Inde sont favorables à l’indépendance ou à la fusion avec le Pakistan.

Les groupes rebelles combattent la gouvernance indienne depuis 1989. Plus de 68 000 personnes ont trouvé la mort lors du soulèvement armé qui a suivi la répression militaire indienne.

Modi et le Premier ministre Benjamin Netanyahu ont fait de leur coopération bilatérale un point essential de leurs politiques étrangères respectives.

Depuis 1999, l’Inde est devenue le plus gros acheteur des équipements militaires israéliens.

En octobre 2014, l’Inde a conclu un accord d’une valeur de 225 millions de dollars portant sur l’acquisition de missiles de roquette israéliens de type Spike, les mêmes qui ont été largement utilisés par Tsahal lors de l’opération Bordure Protectrice à Gaza qui avait eu lieu cet été-là.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...