Le Portugal va sélectionner des réfugiés en Egypte dès juillet
Rechercher

Le Portugal va sélectionner des réfugiés en Egypte dès juillet

Le pays participe à un programme de réinstallation de réfugiés en Europe proposé par la Commission européenne qui vise à accueillir dans l'UE en deux ans au moins 50 000 réfugiés

Illustration : Des demandeurs d'asile musulmans attendent leur inscription après être arrivés dans un centre de réfugiés à Glessen, en Allemagne, le 2 décembre 2015 (Crédit : AFP/DPA/Boris Roessler)
Illustration : Des demandeurs d'asile musulmans attendent leur inscription après être arrivés dans un centre de réfugiés à Glessen, en Allemagne, le 2 décembre 2015 (Crédit : AFP/DPA/Boris Roessler)

Le Portugal enverra une équipe en Egypte pour sélectionner des candidats à l’asile en juillet dans le cadre d’un programme de réinstallation de réfugiés, a-t-on appris jeudi auprès du gouvernement.

Une équipe des Service des étrangers et des frontières « se rendra en Egypte début juillet pour interviewer les premiers candidats », a indiqué un communiqué du ministère de l’Intérieur portugais, précisant que le Portugal était « prêt à accueillir 1010 personnes » d’ici l’année prochaine.

Le pays participe à un programme volontaire de réinstallation de réfugiés en Europe proposé en janvier par la Commission européenne qui vise à accueillir dans l’UE en deux ans au moins 50 000 réfugiés venant de pays d’Afrique, du Moyen-Orient et de la Turquie.

Dans le cadre d’un précédent programme de réinstallation, qui courait de 2015 à mars 2018, le Portugal a déjà accueilli 1 552 réfugiés.

Dans l’impasse pour réformer son système commun d’asile, l’Union européenne envisage désormais la création de « plateformes régionales de débarquement » en dehors du territoire de l’Union européenne afin de dissuader les traversées périlleuses de la Méditerranée.

Cette idée, qui avait jusqu’ici toujours été abordée de manière isolée par certains Etats membres, figure dans un « projet de conclusions » du sommet européen programmé fin juin à Bruxelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...