Le poseur de bombe présumé de Miami négocie sa peine
Rechercher

Le poseur de bombe présumé de Miami négocie sa peine

James Medina, converti à l'islam, avait été piégé par un informateur du FBI qui lui avait remis une fausse bombe, qu'il s'apprêtait à déposer dans un centre communautaire juif

L'emblème du FBI au J. Edgar Hoover Building. Illustration. (Crédit : Cliff/CC BY 2.0/Flickr)
L'emblème du FBI au J. Edgar Hoover Building. Illustration. (Crédit : Cliff/CC BY 2.0/Flickr)

Au sud de la Floride, un homme a été accusé de préparer le bombardement d’une synagogue de la région de Miami et d’une école juive. Selon son avocat, il est en train de négocier un aménagement de sa peine.

James Medina, 41 ans, négocie un plaidoyer de culpabilité avec les procureurs, selon des informations relayées par Associated Press, qui cite les documents judiciaires signifiés la semaine dernière. Il avait initialement refusé de plaider coupable.

Le FBI a arrêté Medina, un homme originaire d’Hollywood converti à l’islam le 29 avril 2016, alors qu’il rôdait autour du centre communautaire d’Aventura Turnberry, avec ce qu’il pensait être une bombe. Un informateur du FBI lui avait confié une bombe factice très réaliste.

La famille de Medina et son avocat ont indiqué qu’il était atteint de maladie mentale et qu’il avait déjà été interné dans un hôpital psychiatrique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...