Rechercher

Le premier vol d’Egyptair reliant Le Caire et Tel Aviv atterrit à Ben Gurion

La liaison avait été discrètement assurée par Air Sinai, une filiale, depuis des décennies mais cette ligne sera dorénavant officiellement exploitée par le transporteur national

Le premier avion commercial d'EgyptAir atterrit à l'aéroport international Ben Gurion de Tel Aviv, le 3 octobre 2021. (Crédit : Autorité israélienne des aéroports)
Le premier avion commercial d'EgyptAir atterrit à l'aéroport international Ben Gurion de Tel Aviv, le 3 octobre 2021. (Crédit : Autorité israélienne des aéroports)

Le premier vol commercial d’EgyptAir, le transporteur national égyptien, reliant Le Caire et Tel Aviv a atterri dimanche matin à l’aéroport Ben Gurion de Tel Aviv.

Il devrait dorénavant y avoir quatre vols commerciaux sans escale, chaque semaine, entre l’aéroport international israélien et la capitale égyptienne.

Jusqu’à présent, les seules liaisons entre l’État juif et Le Caire étaient assurées par Air Sinaï, une filiale d’EgyptAir. Des avions non-marqués et dépourvus des couleurs du drapeau égyptien étaient utilisés sur ce parcours.

Les vols d’Air Sinaï entre Tel Aviv et le Caire avaient été assurés de manière continue depuis 1980 pour obéir aux dispositions du traité de paix conclu en 1979 entre l’État juif et l’Égypte, mais ils étaient restés discrets en raison de l’hostilité persistante du peuple égyptien.

Les vols d’EgyptAir, et notamment celui de dimanche, seront assurés par des avions pleinement aux couleurs du transporteur.

Le Premier ministre Naftali Bennett, à gauche, et le président Abdel-Fattah el-Sissi se rencontrent à Sharm el-Sheikh, le 13 septembre 2021. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett s’est rendu mi-septembre en Egypte, la première visite dans le pays d’un chef de gouvernement israélien en 10 ans, au cours de laquelle il a discuté avec le président Abdel Fattah al-Sissi « des moyens d’approfondir les relations » avec ces deux pays voisins.

Chaque année, des milliers de touristes israéliens visitent l’Egypte et en particulier le désert du Sinaï, frontalier du sud d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...