Le quotidien Maariv piégé par une fausse citation de Zuckerberg
Rechercher

Le quotidien Maariv piégé par une fausse citation de Zuckerberg

Raz Tispris a publié cette fausse déclaration du fondateur de Facebook comme s'il répondait au ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan, dans un post satirique

Un article dans le Maariv daily lundi 4 juillet 2016. On peut lire une citation de Mark Zuckerberg disant 'cela m’attriste que le ministre ait choisi d'aller dans les comtés du shaming'
Un article dans le Maariv daily lundi 4 juillet 2016. On peut lire une citation de Mark Zuckerberg disant 'cela m’attriste que le ministre ait choisi d'aller dans les comtés du shaming'

Le Maariv a publié une fausse citation attribuée au fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, apparemment après avoir cru que ce post satirique Facebook était vrai.

Le post satirique, publié dimanche par Raz Tsipris, citait Zuckerberg comme s’il répondait au ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan, qui avait accusé le fondateur de Facebook un jour plus tôt d’être partiellement responsable de la mort d’Israéliens dans des attentats terroristes.

« J’ai entendu les paroles du députe Gilan Erdan et cela m’attriste qu’il ait choisi d’aller dans les comtés du shaming [le shaming est une technique d’humiliation utilisée sur les réseaux sociaux] », disait le post.

C’est une référence délibérément mal traduite à la réponse initiale de l’ancien membre de la Knesset Yinon Magal, plus tôt cette année, à des accusations de harcèlement sexuel portées contre lui – dans un post Facebook – par une ancienne employée.

Une traduction plus exacte aurait dit : « Je suis triste qu’il ait choisi d’avoir recours au shaming ».

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10154396513101812&set=a.10150230840251812.344064.845586811&type=3

L’épisode impliquant Magal et l’ancienne employée, la journaliste Racheli Rottner, avait déclenché un débat national sur la légitimité du « shaming » sur Facebook.

Le post de Tsipris dimanche a recueilli près de 700 ‘J’aime’ et a été partagé à plusieurs reprises. Apparemment, il a été également vu par quelqu’un dans la salle de presse du Maariv.

« Hier », disait l’article dans le quotidien : « Mark Zuckerberg, l’un des propriétaires du réseau social Facebook, a répondu à la déclaration du ministre Gilad Erdan, qui l’accusait de ne pas avoir empêché l’incitation [à la haine]… ‘Je suis triste que le ministre Erdan ait choisi de recourir au shaming’, a écrit Zuckerberg dans un message ».

Tsipris semblait heureux d’avoir été la source de l’erreur du Maariv. Dans un post ultérieur, il écrivait : « OK, wow. Wow, wow, wow, Maariv, wow. Hier j’ai fabriqué un message par Mark Zuckerberg sur ma propre page Facebook. Aujourd’hui, Maariv a publié un article à ce sujet. Je n’ai jamais été aussi fier de moi-même ni eu aussi honte de la presse écrite ».

אוקיי, וואו. וואו וואו וואו מעריב וואו.אתמול פיברקתי פוסט של מארק צוקרברג בפייסבוק שלי. היום מעריב עשו על זה אייטם. מע…

Posted by Raz Tsipris on Monday, 4 July 2016

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...